Démission : Le président de Luxottica quitte son poste de conseiller d’administration de Generali

    Leonardo Del Vecchio, président du numéro un mondial des lunettes de luxe Luxottica, a démissionné de son poste d’administrateur de l’assureur italien Generali alors que les tensions montent au sein du conseil d’administration, a annoncé lundi Generali.

    “Assicurazioni Generali annonce que Leonardo Del Vecchio a présenté aujourd’hui sa démission de son poste de conseiller d’administration de la compagnie”, a indiqué le groupe dans un communiqué, sans expliquer les raisons de cette décision.

    Selon des sources proches de M. Del Vecchio cité par les agences italiennes, l’entrepreneur a démissionné pour protester contre les indications stratégiques données par le président de Generali, Cesare Geronzi, dans un entretien au Financial Times, qui ne correspondaient pas à celles discutées au sein du conseil et annoncées au marché par la direction opérationnelle du groupe.

    Dans cet entretien publié mercredi dernier, M. Geronzi, personnage influent mais controversé de la finance italienne, avait notamment indiqué que Generali pourrait renforcer sa présence dans le capital des banques italiennes et pourrait appuyer des projets d’infrastructures en Italie, comme le pont sur le détroit de Messine. Ces déclarations ont suscité la perplexité de certains investisseurs.

    M. Geronzi, nommé en avril pour remplacer Antoine Bernheim à la présidence de Generali, n’a pas de pouvoir sur la gestion opérationnelle du groupe. Mais les observateurs avaient jugé lors de sa nomination qu’il était hautement improbable que cet homme, qui pèse depuis des décennies dans la finance italienne, n’ait pas l’intention d’imprimer clairement sa marque.

    Les relations sont tendues actuellement au sein du conseil de Generali. Le patron du groupe de mode Tod’s Diego Della Valle, qui est administrateur de Generali, a critiqué récemment les jeux de pouvoir de M. Geronzi au sein du groupe de presse RCS Mediagroup et appelé Generali à céder sa part.

    Une réunion du conseil de Generali est prévue mercredi.

    Milan, 21 février 2011 (AFP)