Cyber-risk : Les États-Unis et l’Union Européenne renforcent leur coopération

Le risque cyber ne connaît pas de frontières et menace les assureurs d’un côté et d’autre de l’Atlantique. Les États-Unis et l’Union Européenne ont décidé de renforcer leur collaboration afin d’échanger des informations et des bonnes pratiques, surveiller ce risque émergent, protéger les infrastructures critiques et coopérer avec les acteurs du secteur de l’assurance.

Des experts de l’EIOPA et du Trésor américain se sont réunis le 17 septembre dans le cadre de l’EU-US Insurance Project, pour échanger sur leurs efforts en matière de cyber-sécurité dans les services financiers et pour améliorer la coordination transatlantique. Cette réunion devait favoriser l’échange bilatéral d’informations et connaissances mis en place depuis 2012 dans le cadre de l’EU-US Insurance Project.

Les assureurs, très exposés au cyber-risque

Les assureurs collectent et traitent des énormes quantités de données personnelles et sont donc particulièrement exposés aux cyber-attaques. Pour surveiller ce risque émergent et protéger les infrastructures critiques, les régulateurs européen et américain ont mis en commun leurs expertises.

« La cyber sécurité est l’un des principaux défis d’un point de vue national et global. Notre objectif est d’améliorer les bonnes pratiques et la coordination en bénéfice de tous les acteurs de l’assurance. Nous espérons travailler avec nos collègues européens en 2017 et par la suite », affirme Michael McRaith, directeur du département du Federal Insurance Office du Trésor américain.

Gabriel Bernardino, président de l’EIOPA, affirme : « Le cyber-risk c’est un défi important mais présente également des opportunités pour le secteur de l’assurance. Les régulateurs doivent être attentifs sur l’exposition des portefeuilles des assureurs et réassureurs qui menacent la stabilité financière ».