Création de l’Institut des hautes études de protection sociale

    Le 12 septembre dernier, Xavier Bertrand, ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité, sur proposition de la Direction de la sécurité sociale, a chargé Claude Evin, ancien ministre de la Santé, de réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour « favoriser un meilleur partage des connaissances et diffuser une véritable culture de la protection sociale capable de nourrir le débat public sur ces questions ».

    S’appuyant sur ces préconisations et sur les travaux d’un comité de préfiguration, Claude Evin recommande dans son rapport remis au nouveau ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, Brice Hortefeux, la création d’un Institut, prenant le nom d’ « Institut des hautes études de protection sociale » (IHEPS).

    Par lettre du 4 mars 2009, Brice Hortefeux réaffirmait tout l’intérêt du Gouvernement pour les missions de cet Institut et validait sa création.

    L’IHEPS assurera un cycle de formation s’étalant sur la durée de l’année universitaire destiné à un public d’une trentaine d’auditeurs issus de la société civile, le plus souvent non spécialistes de ces questions : les « leaders d’opinion » tels que des élus nationaux ou locaux – des journalistes – des syndicalistes – des hauts fonctionnaires – des fonctionnaires internationaux ou encore les professions en lien avec la protection sociale (responsables RH, experts comptables, conseillers prud’homaux, industries pharmaceutiques, professionnels des établissements de santé…)

    Le premier cycle de formation pour l’exercice 2009-2010, démarrant en septembre et se concluant en juin, a pour thème générique « Protection sociale et compétitivité ».

    Il fera appel aux meilleurs spécialistes qui traiteront à raison d’une session par mois des problématiques aussi diverses que « les grands enjeux de la protection sociale », « les valeurs fondatrices de la protection sociale et la compétitivité de l’économie », « le fonctionnement et l’efficacité de notre système de protection sociale », « les enjeux et l’efficacité de la redistribution », « le financement de la protection sociale et le coût du travail », «  la concurrence au sein des systèmes de protection sociale », « les incidences du vieillissement sur la protection sociale », « protection sociale et compétitivité dans les différents modèles européens », « les processus de décision et d’évaluation ».

    Un voyage d’étude en Suède complètera ce premier cycle.

    L’IHEPS se veut avant tout un lieu d’échanges et de débats entre les intervenants et les auditeurs. Chaque session s’efforcera de présenter le dernier état de la recherche et les réflexions les plus avancées des universitaires comme des praticiens, en veillant à ce que la diversité des points de vue soit exposée.

    Pour l’avenir, d’autres initiatives pourront être envisagées telles que des journées d’études, des conférences ou des séminaires européens.