Crash vol Yemenia Air : De nombreux défauts avaient été constatés sur l’appareil

    Le secrétaire d’Etat aux Transports, Dominique Bussereau a indiqué sur Europe 1 qu’une mauvaise météo était peut-être à l’origine de la disparition de l’Airbus. Le directeur de l’aéroport international de Moroni a également fait état à l’AFP de “conditions météorologiques défavorables” au moment prévu de l’atterrissage de l’avion.

    Dominique Bussereau a écarté toute mise en cause a priori de l’appareil comme de la compagnie.

    Yemenia “n’est pas sur la liste noire” des compagnies dangereuses, a indiqué le secrétaire d’Etat français, “sinon elle n’aurait pas eu l’autorisation de partir de Roissy”, a-t-il expliqué.
    De même l’Airbus A310 est “un des avions les plus connus dans le monde et les plus utilisés”, a-t-il expliqué.

    Cependant, sur i-Télé, le secrétaire d’Etat a affirmé de “très nombreux défauts (avaient été) constatés” sur l’avion de la compagnie Yemenia qui était “très surveillée” par les autorités françaises. C’était “une compagnie qui était très surveillée et un avion qui avait disparu du ciel français à la suite de très nombreux défauts constatés”, a déclaré M. Bussereau pour résumer l’état des informations en sa possession.

    Enregistré sous le numéro 70-ADJ et le numéro de série fabricant 535, l’airbus A310-300 comptait 51.900 heures de vol effectués en quelque 17.300 vols. Airbus déclare qu’il fournira “une assitance technique totale” au Bureau Enquête et Analyse (BEA) ainsi qu’aux autorités en charge de l’enquête sur cet accident. Une équipe d’experts d’Airbus a été envoyée aux Comores.

    Pour en savoir plus :

    Aéroports de Paris a mis en place un numéro d’information : le 01 48 64 59 59
    Le site internet d’ADP
    Le site internet de la compagnie Yemenia

    AFP