Crash vol Yemania : Point de situation au 09/07/09

    Dès le 30 juin, à la demande du Président de la République, les armées avaient immédiatement mobilisé d’importants moyens d’intervention à la suite du crash d’un appareil A310 de la compagnie Yemenia Airways dans la nuit de lundi 29 à mardi 30 juin en océan Indien.

    Le 8 juillet 2009, le bilan provisoire des moyens engagés est de 23 jours de mer cumulés pour les moyens maritimes et de 79 heures de vol pour les moyens aériens.

    Les équipes du Bureau enquête analyse (BEA) et de la Cellule de plongée humaine et d’intervention sous la mer (CEPHISMER) continuent le travail de localisation des boîtes noires, dont le signal avait été clairement identifié par le BEA le 5 juillet.

    Le bâtiment hydrographique Beautemps-Baupré a appareillé le 4 juillet de Djibouti pour rallier la zone qu’il atteindra dans une dizaine de jours. Il aura pour mission d’établir la carte sous-marine très haute résolution (bathymétrie) du site où se trouvent les enregistreurs de vol.

    La frégate Floréal a appareillé ce jour de Moroni pour rejoindre les côtes tanzaniennes où des corps et des débris pouvant provenir du crash de l’A310 ont été repérés par des pêcheurs. Elle arrivera sur zone le 9 juillet dans l’après midi.

    Le dispositif militaire de recherche est actuellement organisé comme suit :

    – pour les moyens maritimes :

    la frégate Floréal est arrivée sur zone le 3 juillet. Elle a relevé la frégate Nivôse ;

    un patrouilleur P400, La Rieuse, déployée par les FAZSOI depuis le 1er juillet ;

    un patrouilleur malgache, l’Atsantsa.

    – pour les moyens aériens :

    un avion Transall C160 des FAZSOI, mis en place à Grande Comore dès le 30 juin. Il effectue des survols de la zone pour localiser les corps des victimes et les débris de l’appareil ;

    un hélicoptère Panther de la frégate Floréal. Il effectue des missions de patrouille aérienne.

    – sur l’île de Grande Comore :

    un poste médical avancé, mis en place à Mitsamiouli au Nord de Grande Comore.