Courtiers / Grands risques : Signature de la Charte AMRAE – CSCA

Les courtiers et une partie de leurs clients grandes entreprises ont signé une actualisation à la charte de 2006 qui régit les bonnes relations commerciales entre les uns et les autres.

Jeudi à Deauville, Dominique Sizes, président de la Chambre syndicale des courtiers d’assurances et Gérard Lancner, président de l’Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprises signeront un addendum précieux dans les relations courtiers – clients.

Après des mois de travail, les deux parties sont tombées d’accord. La négociation entre courtiers et clients – qui sont ici des entreprises – est au coeur de la démarche puisqu’inscrite dans le préambule : « afin de favoriser une meilleure compréhension des attentes de l’assuré et de la mission du courtier, il est préconisé que l’assuré pose le plus clairement possible avec le courtier, le modèle de fonctionnement souhaité ».

L’addendum à la Charte de 2006 est en effet un « guide de référence » selon Gérard Lancner. « Les points nouveaux font suite aux pratiques » enchérit le président de l’Amrae, qui représente les clients. Ainsi, sept points ont été mis en avant dans cette actualisation.

La sécurité juridique, les programmes internationaux ou encore les sinistres et les appels d’offres ont donné lieu à des recommandations. Les rémunérations aussi. Pour la plupart des points, l’addendum conseille de mettre en place ou recommande mais n’oblige en rien.

Pourtant, les avancées sont prometteuses. La mise ne place d’appels d’offre conceptuels, avec la présence des seuls courtiers et la rémunération de ceux-ci lorsque ceux-ci participent à de gros appels d’offres, la recommandation d’instaurer un système de bonus / malus pour influer sur la rémunération ou une prime à l’innovation sont autant de points nouveaux à découvrir dans l’addendum qui sera officiellement révélé jeudi 3 à Deauville.