Courtage : A peine née, l’Anacofi Assurances signe une lettre ouverte avec Aon

Annoncé il y a deux mois, le syndicat Anacofi Assurances a vu le jour a l’issue d’une Assemblée générale constitutive qui s’est tenue le 13 mai dernier. Dans le même temps, il signe une lettre ouverte en commun avec Robert Leblanc, président d’Aon France et appelle à rapprocher toutes les composantes du courtage.

L’Anacofi Assurances vise à rassembler les courtiers du monde du patrimoine du particulier, de l’entreprise. L’Anacofi représente entre 2.000 et 2.300 entreprises de toutes tailles qui agissent principalement en courtage d’assurance-vie, soit environ 20 à 30% des courtiers actifs, affirme le syndicat dans un communiqué. Côté gouvernance, David Charlet est élu président “pour un mandat court de mise en place”. Guy Cohen est quant à lui élu vice-président. Olivier Renard devient secrétaire général et Bernard Cohen Hadad trésorier.

Dès les premiers lignes de son “faire-part de naissance”, le nouveau syndicat rappelle en outre qu’il souhaite “s’associer à toute initiative qui aurait vocation à assurer la représentativité concertée ou unifiée du courtage.”

Une volonté réitérée dans une lettre ouverte signée par David Charlet, président de l’Anacofi Assurances et Robert Leblanc, président d’Aon France et fondateur de la CSCA. Tous deux appellent “au dialogue les responsables de part et d’autre, pour qu’ils trouvent rapidement les voies et moyens d’une construction commune, qui garantisse durablement l’unicité de représentation de la profession. Nous proposons donc notre concours comme facilitateurs si les uns et les autres le jugent pertinent.”

Ils craignent que l’échec de l’union à la fin de l’année dernière ne conduise à une “régression”. “À ce jour, il nous paraît encore possible de rapprocher les projets de toutes les parties et notamment du Syndicat 10 et de la CSCA”, poursuivent-ils.