Complémentaire Santé : Hausse inévitable des tarifs en 2009 ?

L’année 2009 devrait voir une hausse sensible des tarifs des complémentaires santé pour des raisons à la fois structurelles et conjoncturelles.

L’idée avait été un peu oubliée ces derniers temps mais les cotisations des assurances complémentaires santé vont augmenter en 2009.
La première raison à cela est la participation accrue des différents organismes d’assurances (mutuelles, sociétés d’assurances, bancassureurs ou instituts de prévoyance) au financement de la CMU.
La loi votée par l’Assemblée Nationale fin octobre taxe le chiffre d’affaire des complémentaires santé à hauteur de 5,9% contre 2,5% jusqu’à maintenant. Le but pour le gouvernement est de récolter près d’un milliard d’euro supplémentaire.

A cette contribution encadrée s’ajoute la hausse du montant moyen des dépenses de santé, due principalement à l’allongement de la durée de vie – et donc de soins – et l’évolution technologique qui gonfle sensiblement la facture. Ce rééquilibrage est effectué tous les ans, selon le principe du calcul des statistiques et des risques, de sorte que le coût de la complémentaire soit associée aux dépenses prévues par l’organisme.

Un marché en pleine évolution

Un troisième point entre en ligne de compte dans le calcul des nouvelles cotisations, la crise financière. Celle-ci n’a pas épargné les grands groupes privés d’assurances qui ont vu leurs portefeuilles malmenés dans les récentes déconvenues des bourses mondiales.

Il se pourrait également que les hausses, estimées dans leur ensemble aux alentours de 8%, ne soient pas répercutées par tous les assureurs de la même façon. Dans l’édition datée du 30 décembre du journal Le Monde*, Cyrille Chartier-Kastler, président du cabinet de conseil Facts & Figures explique que « certains [assureurs] vont étaler cette hausse pour ne pas perdre de clients ». Une autre option consisterait à ne répercuter les augmentations que sur les contrats en portefeuilles pour continuer à pratiquer des tarifs attractifs pour les nouveaux clients.

Pour faire face à un marché assez mobile où environ 20% des clients résilient leur contrat pour voir si l’herbe est plus verte ailleurs, les assureurs vont donc devoir doser les hausse de tarifs avec parcimonie, quitte à limiter les remboursements sur certains frais ou à réadapter leurs offres pour séduire des assurés de plus en plus enclin à comparer et à souscrire via internet.

Le début d’année 2009 va donc être un champ de bataille où assureurs et assurés vont se confronter. D’un côté, des entreprises ou mutuelles obligées de faire face à de nouvelles taxes et des coûts en hausse et de l’autre, des particuliers ou entreprises – qui représentent 90% de la population française – au pouvoir d’achat en berne et bien décidés à faire jouer la concurrence.

*Source : Le Monde daté 30 décembre 2008 (lien : http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/12/29/les-tarifs-des-complementaires-sante-vont-nettement-augmenter_1136047_0.html )