Communication / Stratégie : AGF devient Allianz et se recentrer sur ses clients à coup de pub

    La marque AGF disparaîtra le 14 septembre pour laisser place à Allianz, du nom de la maison mère allemande. Ce changement s’accompagne d’une large campagne de communication pluri média visant à installer Allianz « dans le peloton de tête des assureurs » en terme de budget publicitaire selon le directeur général Jacques Richier.

    Charlotte Rampling représente la raison dans votre cerveau. La trouvaille de l’agence DDB, conceptrice de la campagne de communication qui annonce et installe la marque Allianz en France est originale. Dans le cerveau de l’assuré, une question se pose. Autour d’une table de réunion, différents “aspects de la personnalité” (le pessimisme, la passion, l’optimisme, la raison, la paresse, la bêtise…) débattent avant que la raison ne tranche… en faveur du recours à l’assureur(voir ci-dessous, le teaser de la campagne).

    Dans le cadre d’une communication pluri médias qui englobent la presse régionale et nationale quotidienne, internet, la radio et la télévision, la télévision représente 80% d’un budget qui n’a surtout pas été dévoilé, et qui serait, selon M. Richier, « déterminé avec mobilité » dans un secteur « encombré ». Comprenez par là que s’il la concurrence venait à augmenter ses budgets, Allianz suivra.

    Sans surprise, Allianz a axé sa communication sur des produits phares de l’assurance : auto, habitation, santé, retraite et y a ajouté des fondamentaux tels que le changement de nom et l’importance du conseiller pour mieux séduire les clients potentiels et installer la marque.

    Tandis qu’AGF laisse la place à Allianz dès la semaine prochaine, la « nouvelle » marque vise à s’installer dans « le peloton de tête des assureurs » en matière de communication audiovisuelle. Pour cela, pas moins de six spots seront diffusés prochainement sur les écrans de télé, ainsi qu’un partenariat pour un programme court avec une autre star, André Manoukian.

    « 100% Allianz, 100% clients »

    L’utilisation de « stars » du grand ou petit écran est également un moyen de se rapprocher des clients, au centre de la réflexion. « Nous avons besoin de rassurer nos clients » ce qui ne manquera d’être fait car Allianz représente, pour M. Richier, « la pérennité, la sécurité et la sérénité » pour les clients d’AGF.

    Une démarche « 100% clients » dont les premiers bénéficiaires pourraient – et devraient – être les réseaux d’agents généraux.
    Car l’objectif est réellement de « dynamiser ». Interrogé sur les objectifs demandés aux distributeurs, qui vont devoir vivre également le changement d’image de chaque agence notamment, M. Richier a exclu l’idée de les revoir à la baisse. « Les objectifs seront stimulés même par une plus grande présence médiatique. C’est un soutien de l’activité » a-t-il affirmé.

    Des mots qui devraient satisfaire les 2 700 points de vente ainsi que les commerciaux salariés de ce nouveau poids lourd de l’assurance mondiale. A l’image des agences, le siège arborait dès ce 9 septembre, le nouveau logo que des ouvriers finissaient de fixer rue de Richelieu, à Paris.