CNP Assurances annonce une baisse de 1,4 % de son chiffre d’affaires en 2007 : le titre décroche en bourse (-13%)

    CNP AssurancesCNP Assurances enregistre un chiffre d’affaires consolidé de 31 530 M€ sur 2007 et une progression d’environ 8 % de ses encours gérés.

    Synthèse :
    *Le chiffre d’affaires s’établit à 6 935,7 M€ au 4ème trimestre 2007 et à 31 529,5 M€ en 2007.
    *Les encours progressent sur un rythme annuel d’environ 8 %.
    *La part de marché est stable en France et la croissance de l’activité atteint 10 % hors de France.


    Rappel :
    Le closing de l’acquisition de la filiale espagnole Skandia Vida qui s’appelle désormais CNP Vida étant intervenu le 4 avril 2007, l’activité de cette société est consolidée à compter du 5 avril 2007 dans les comptes de CNP Assurances.
    En revanche, l’acquisition de 49,9% d’Ecureuil vie n’a pas d’impact sur le chiffre d’affaires, mais en a sur les primes actualisées en méthode APE.

    DONNEES GENERALES 2007

    Le chiffre d’affaires consolidé réalisé par le groupe CNP Assurances s’établit sur 2007 à 31 529,5 M€, en baisse de 1,4% et de 1,9 % à taux de change et périmètre constants, c’est-à-dire hors CNP Vida en Espagne, consolidée depuis le 5 avril 2007. Cette évolution se décompose en une baisse de 3,1 % en France et une hausse de l’activité de 9,8 % hors de France.

    Sur le 4ème trimestre 2007, et comme attendu du fait du ralentissement des transferts Fourgous réalisés en France (412 M€ au 4ème trimestre 2007 contre 983 M€ au 4ème trimestre 2006), le chiffre d’affaires s’élève à 6 935,7 M€, en baisse de 13,9 %. Hors cet effet, la baisse n’est que de 7,8 %.

    En France, le marché de l’assurance vie–capitalisation s’établirait en 2007 en normes françaises, selon les estimations de la FFSA, à 136,4 Md€, en baisse de 3 % par rapport à 2006, et en baisse de 18 % sur la collecte nette qui reste toutefois au niveau très élevé de 53,4 Md€. Cette baisse du marché français s’explique comme prévu par de moindres transferts de plans d’épargne logement et aussi par la concurrence des produits d’épargne plus liquides. Sur 2007, l’impact négatif de la diminution des transferts de PEL représenterait une baisse de croissance de plus de 4 points selon les estimations de la FFSA, c’est-à-dire que, hors effet PEL, le secteur serait en croissance de plus de 1 %. D’autre part, le relèvement des taux d’intérêt à court terme a augmenté l’attractivité des produits d’épargne courts et notamment depuis le début du second semestre comme le montre l’évolution des encours des dépôts à terme de moins de deux ans (accroissement de 20 Md€ entre novembre 2006 et novembre 2007, soit + 80 %). Par ailleurs, les versements en UC sont en légère baisse sur 2007 (- 1 % à 34,6 Md€).

    La collecte de CNP Assurances en France sur le secteur vie-capitalisation en normes françaises a connu, avec une baisse de 3,4 % sur 2007, une évolution globalement en ligne avec celle du marché français. Elle est moins favorable que celle des réseaux d’assurance (+ 5 %) mais bien meilleure que celle des réseaux de bancassurance (- 7 %). La meilleure performance de CNP en 2007 par rapport aux bancassureurs s’explique notamment par le fait que seul le réseau des Caisses d’Epargne avait bénéficié de transferts de PEL organisés en 2006. En revanche les transferts élevés effectués par la Banque Postale et CNP Trésor fin 2006 sur la base de l’amendement Fourgous ont créé un effet base défavorable, notamment sur le quatrième trimestre 2007, ce qui explique la décélération de l’activité sur cette période. Par ailleurs, la collecte nette de CNP baisse en France en 2007 de 19,9 %, soit à un niveau légèrement supérieur à l’ensemble du marché.

    Enfin, le taux d’UC de CNP en France est en croissance sur un an même si le volume d’activité est en légère baisse (- 1,4 %), à un rythme parallèle à celui du marché français et atteint 3 918,3 M€ en IFRS (4 068,8 M€ en normes françaises). Au total, sur l’ensemble du groupe la collecte en UC reste en hausse de 1,6 % sur un an et s’élève à 7 360 M€. Enfin, les encours progressent en 2007 sur un rythme annuel de 8 % hors évolution de la PB différée, c’est-à-dire en ligne avec la progression du marché français.

    PAR SECTEUR D’ACTIVITÉ

    L’évolution totale au 31 décembre 2007 est la suivante en normes IFRS :
    Résultats cnp 2007