CMU complémentaire : le parcours de soins à respecter

    Le parcours de soins a été instauré par la loi sur la réforme de l’assurance maladie d’août 2004. Il vise à une meilleure coordination des soins. Des pénalités financières à la charge de l’assuré sont instaurées, dans l’hypothèse où il ne serait pas respecté.

    Le parcours de soins s’applique à l’ensemble des assurés, donc aux bénéficiaires de la CMU complémentaire.

    En tant que bénéficiaire de la CMU complémentaire, respecter le parcours de soins vous permettra d’obtenir la meilleure prise en charge possible de vos dépenses de santé.

    Choisir et consulter votre médecin traitant
    Pour entrer dans le parcours de soins, vous devez impérativement choisir un médecin qui deviendra votre médecin traitant. Chaque membre de votre famille de plus de 16 ans doit également le faire.

    Remplissez à cet effet autant de formulaires de choix du médecin traitant que nécessaire, faites les signer par le médecin que vous avez choisi et adressez ces formulaires à votre caisse d’assurance maladie.

    Si vous ne déclarez pas de médecin traitant, vous risquez de payer une partie de vos dépenses de santé, car vous serez en dehors du parcours de soins. La CMU complémentaire ne prendra pas en charge les pénalités pour non respect du parcours de soins.

    Dès que vous aurez besoin de soins de santé, consultez désormais votre médecin traitant en premier.

    Vous pourrez à tout moment choisir un autre médecin traitant : il suffit pour cela de remplir un nouveau formulaire de choix.

    Consulter un autre médecin
    Il est toujours possible de voir un médecin qui n’est pas votre médecin traitant. Vous devez simplement passer par votre médecin traitant en premier si vous souhaitez n’avoir rien à payer.

    En effet, dès que le décret d’application sera pris, les pénalités financières pour non respect du parcours de soins resteront à votre charge si vous n’avez pas désigné votre médecin traitant ou si vous prenez contact avec un autre médecin, généraliste ou spécialiste, sans y avoir été convié préalablement par votre médecin traitant.

    Vous pouvez vous rendre directement vers trois spécialités, sans voir préalablement votre médecin traitant : gynécologues, ophtalmologues et psychiatres, à condition d’avoir moins de 26 ans dans ce dernier cas. De la même façon, vous pouvez prendre rendez-vous directement avec votre chirurgien-dentiste.

    En cas d’urgence, d’éloignement de votre résidence habituelle (si vous êtes en vacances par exemple) ou encore si votre médecin traitant est absent, vous pouvez également contacter un autre médecin que votre médecin traitant, sans risque de pénalité.

    Vos enfants de moins de 16 ans
    Vos enfants de moins de 16 ans ne sont pas concernés par le parcours de soins. Vous n’avez pas besoin de choisir de médecin traitant pour eux.

    Vous pouvez emmener votre enfant en consultation, directement chez n’importe quel médecin de votre choix, sans risque de pénalité financière.

    Par exemple, une consultation chez le pédiatre de votre enfant est totalement prise en charge par la CMU complémentaire.

    Le parcours de soins en détail
    Afin de connaître l’ensemble des situations auxquelles vous pourrez être confronté, selon que vous respecterez ou non le parcours de soins, n’hésitez pas à contacter votre caisse d’assurance maladie.