Chronique : perspective positive pour Covéa et AG2R la Mondiale

Au cours des quatre dernières semaines, Standard & Poor’s a révisé de ‘stable’ à ‘positive’ la perspective sur ses notes de deux groupes mutualistes. Ceci reflète entre autres les effets bénéfiques des efforts d’intégration entrepris au sein des sociétés de ces groupes mutualistes.

Le 1er décembre 2014, Standard & Poor’s a confirmé sa note à long-terme ‘A’ du groupe Covéa et a révisé la perspective de ‘stable’ à ‘positive’. Cette révision reflète notre opinion que la stratégie adoptée par le groupe lui a permis de se renforcer et de tracer des objectifs stables et prévisibles. L’intégration de ses principaux sous-groupes – opérant sous les noms de marque MMA, GMF, MAAF- est devenue plus forte. La structure de gestion de Covéa a été réorganisée avec succès suite à la création d’une holding intermédiaire, Covéa Coopérations. La perspective ‘positive’ reflète également notre opinion que la rentabilité opérationnelle actuelle et future de Covéa s’est améliorée. Nous nous attendons à ce que le ratio combiné de Covéa soit en ligne avec la moyenne du marché non-vie français et dans la continuité de la récente performance du groupe. Son ratio combiné net moyen était de 99,6% au cours des trois dernières années.

Nous pourrions relever la note de Covéa au cours des prochains 12 à 24 mois si le groupe maintient une croissance prudente, démontre sa capacité à maintenir ou à améliorer ses résultats dans un contexte hautement concurrentiel et sujet à des changements de règlementation importants et garde un niveau de capitalisation très solide selon notre méthodologie.

Le 21 novembre 2014, Standard & Poor’s a confirmé sa note à long-terme ‘BBB+’ du groupe AG2R-La Mondiale et a également révisé la perspective de ‘stable’ à ‘positive’. Cette révision reflète notre opinion que l’intégration croissante attendue entre AG2R Prévoyance et La Mondiale ainsi que la prochaine fusion avec l’institut de prévoyance Réunica renforcera le profil financier du groupe AG2R-La Mondiale. Les limites actuelles au potentiel de solidarité financière entre AG2R Prévoyance et La Mondiale pèsent selon nous sur la solidité financière du groupe. De plus, les changements règlementaires dans l’assurance santé en France remettent en cause une partie de la base client d’AG2R Prévoyance et pourraient réduire les avantages potentiels de son intégration avec La Mondiale.

La fusion d’AG2R La Mondiale prévue en 2015 devrait être bénéfique pour la capitalisation du Groupe AG2R-La Mondiale, compte tenu de la forte solvabilité de Covéa (ratio de solvabilité règlementaire de 203% à fin 2013).

Nous pourrions relever la note d’AG2R-La Mondiale au cours des 24 prochains mois si l’intégration et la solidarité financière au sein du groupe se renforcent, si le groupe renforce ses réserves vies pour faire face aux conséquences de la forte baisse des taux, et si le groupe démontre sa capacité à gérer l’impact des changements règlementaires, sans une réduction significative de ses résultats.

Taos Fudji,
Directeur pour le secteur assurance
Standard & Poor’s