Charte pour une bonne nutrition dans les programmes et les publicités diffusés à la télé

    0

    Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé et des Sports, Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, en présence de Michel Boyon, président du CSA, ont accueilli les signataires de la charte visant à promouvoir une alimentation et une activité physique favorables à la santé dans les programmes et les publicités diffusés à la télévision.

    Avec cette charte, le CSA et les professionnels s’engagent dans une démarche active pour contribuer à la prévention des comportements nutritionnels déséquilibrés chez les plus jeunes à travers les mesures suivantes :

    – Les annonceurs s’engagent, dans le cadre de l’ARPP qui réunit l’interprofession publicitaire, à une réévaluation des règles déontologiques sur le contenu des messages publicitaires en direction des enfants à la lumière de leur nouvel engagement en matière de publicité.

    – Les chaînes de télévision et leurs régies publicitaires accorderont des conditions tarifaires adaptées aux campagnes collectives faisant la promotion des produits dont il convient d’augmenter la consommation et aux messages sanitaires de l’INPES.

    – Les chaînes de télévision s’engagent à diffuser et à mettre à la disposition du public, en particulier auprès du jeune public, des programmes sur l’alimentation et l’activité physique : recettes de cuisine, mise en valeur de certains aliments, émissions sur le goût, mise en pratique des repères nutritionnels, mise en valeur des activités physiques.

    – Les producteurs audiovisuels, en collaboration avec les chaînes de télévision proposant une programmation spécifiquement jeunesse, s’engagent à produire des programmes courts visant le jeune public, et mettant en valeur les bonnes pratiques alimentaires et d’hygiène de vie, notamment en se référant aux neuf repères du PNNS.

    – Des annonceurs ou des groupements d’annonceurs des industries agro-alimentaires s’engagent à financer desp rogrammes courts d’éducation adaptés au jeune public pour favoriser les bons comportements de vie, d’alimentation, et d’activité physique.

    – Les chaînes s’engagent à promouvoir régulièrement dans le cadre de leurs programmes le site www.mangerbouger.fr ou tout autre site émanant du ministère de la santé et des établissements placés sous sa tutelle délivrant des informations relatives à la santé.

    – Le CSA est chargé du suivi de la mise en oeuvre de cette chartre et l’ARPP exercera un contrôle systématique avant diffusion à la télévision de chaque publicité.

    Les professionnels : l’Association des Agences Conseil en communication (AACC), l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA), l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), Disney France, France Télévisions, Lagardère, M6, NRJ12, NT1, la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD), le Syndicat National de la Publicité Télévisé (SNPTV), le Syndicat des Producteurs de Films d’Animation (SPFA), le Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI), TF1, TV5 Monde, l’Union Des Annonceurs (UDA), l’Union Syndicale de la Production Audiovisuelle (USPA), et en présence d’Arte France, s’engagent dans une démarche volontaire de soutien à la politique nationale de santé publique, dont le Programme national nutrition santé (PNNS), coordonné par le Ministère de la santé et des sports, a fixé les orientations.