Et si Chaplin, Stallone et Marc Zuckerberg avaient raison ? (Épisode #2)

Après le premier épisode ” Charlie Chaplin et les Temps Modernes “, voici l’épisode 2 :

Dans la première partie de cette chronique, nous avons rapidement survolé, au milieu de quelques effets de styles, l’angoisse que crée l’explosion de l’Intelligence artificielle et de la Robotique quant à l’avenir du travail, terminant par cette angoissante question : et si le travail venait à disparaitre ?

Mais sans doute faut-il aussi s’interroger sur le type de société à laquelle cette quatrième révolution industrielle nous prépare ?

Dans un film un peu oublié, « Demolition Man », un film de « gros bras » mais savoureux de par son autodérision, Sylvester Stallone se réveillait à l’issue d’un processus de cryogénisation dans une société du future « parfaite » et totalement aseptisée, où le moindre gros mot déclenche une amende, où les top charts ne sont plus que des jingles de pub, où les relations sexuelles se font uniquement par télépathie, pour des raisons d’hygiène… Une véritable angoisse, à laquelle Sly mettra vite ordre en démolissant tout (d’où le titre…) : ouf !

Et donc, le progrès fait peur ! Ceci n’est pas nouveau, les romans, et pas uniquement de science-fiction, les journaux, les sites webs sont pleins de ces avenirs apocalyptiques annoncés et dénoncés comme autant de malheurs à venir !

Et pourtant… Saviez-vous que le programme d’intelligence artificielle d’IBM, le fameux Watson, réduit à 10% les risques d’erreur dans le diagnostic du cancer ? (c’est élémentaire !). Pour autant, le métier de médecin ne disparaitra pas, mais changera profondément de nature, se concentrant davantage sur l’accompagnement psychologique et moral du patient, laissant le « big data » aux commandes du diagnostic.

Pensez-vous encore accepter dans quelques années de faire la queue à la caisse ? L’avenir s’écrit déjà dans le magasin pilote que teste Amazon à Seattle, où le prix de vos courses est calculé au fur et à mesure que vos emplissez votre caddy et le montant total débité sur votre compte à la sortie du magasin – sans passage à la caisse !

Et combien de fois êtes-vous passé cette année dans votre agence bancaire, quand il vous suffit de vous connecter à votre portable pour gérer vos comptes, faire vos virements, gérer votre portefeuille.

Approchons-nous les limites de l’humain ? L’apprentissage automatique et l’IA sont entrés dans l’âge d’or grâce au Cloud

On pourrait là-encore multiplier à l’envi les innombrables exemples montrant que cette quatrième révolution industrielle rendra à son tour la vie plus belle ! Ne serait-ce que dans le monde du travail ! Qui pourra nier que les conditions de travail sont aujourd’hui meilleures qu’elles ne l’étaient : aménagement des bureaux, confort du poste de travail, travail à distance, diminution des risques d’accident…

Ce qui, me direz-vous, ne résout pas la question centrale : quel avenir pour le travail dans ce monde robotisé et digitalisé ?

Nous verrons, dans la troisième partie de cette chronique, comment le travail, à défaut de disparaitre, va surtout se transformer et peut-être transformer notre propre relation avec le travail !

Source link

GRAS SAVOYE
Premier réseau de courtage d’assurance en France et tout particulièrement en région, Gras Savoye traite toute la chaîne des risques : le conseil, la négociation des contrats avec les assureurs, la gestion des contrats et des sinistres.
Gras Savoye est une société Willis Towers Watson, entreprise internationale de conseil, de courtage et de solutions logicielles qui accompagne ses clients à travers le monde afin de transformer le risque en opportunité de croissance.

Contacter Gras Savoye