Cession : KBC vend sa filiale polonaise Warta à Talanx pour 770M d’euros

Le bancassureur belge KBC a annoncé vendredi avoir conclu un accord avec l’allemand Talanx pour lui céder sa filiale Warta, deuxième assureur polonais, pour 770M d’euros.

Talanx acquerra 100% de Warta et la transaction devrait être finalisée au second semestre 2012 après accord des autorités de la concurrence, indique KBC dans un communiqué. Le montant de la transaction est de « 770M d’euros, corrigé pour ajustements de valeur d’actifs nets entre le 30 juin 2011 et la date de la finalisation de la transaction », précise-t-il.

L’opération permet à KBC d’accroître son ratio de fonds propres durs (Tier-1) « d’un peu moins de 0,7% », souligne le bancassureur flamand. KBC avait obtenu en juillet 2011 l’autorisation de la Commission européenne pour modifier son programme de restructuration mis sur pied fin 2009 et céder plusieurs actifs notamment ses filiales polonaises, comme Warta.

De son côté, Talanx souligne dans un communiqué séparé que cette opération représente « une acquisition significative en Pologne, son marché cible stratégique ». KBC rappelle que Warta « détient une forte position de marché sur plusieurs segments en Pologne ». Il dessert au total 1,5 million de clients, dans les branches vie et non vie, compte un effectif de 2.765 personnes et gère un réseau de distribution de 8.000 agents par l’intermédiaire de plus de 4.000 agences, ce qui lui confère « un avantage de compétitivité notable sur le marché polonais ».

Sur les neuf premiers mois de 2011, Warta a réalisé un bénéfice net de 164M de zlotys (environ 38M d’euros). Sur la même période, il a collecté pour environ 800M d’euros de primes brutes émises. Lorsque la transaction annoncée aujourd’hui sera finalisée, Talanx sera le deuxième groupe d’assurances en Pologne.

L’acquisition lui permet de poursuivre déploiement de sa stratégie de renforcement du volet international de son portefeuille, l’Europe centrale et orientale étant un de ses marchés cibles. Talanx précise que lorsque la transaction sera finalisée, son partenaire japonais Meiji Yasuda prendrait 30% de ses parts dans Warta.

Bruxelles, 20 jan 2012 (AFP)