Cat’Nat’ : Les inondations pourraient coûter 1.000 milliards de dollars par an en 2050

Une étude publiée dans la revue Nature Climate Change estime que le coût total lié aux inondations d’ici à 2050 serait de 750Mds d’euros (1.000Mds de dollars).

Selon une étude publiée, le dimanche 18 août, par la revue Nature Climate Change, les inondations qui toucheraient toutes les villes côtières de la planète d’ici à 2050 pourraient coûter 750Mds d’euros, si rien n’est fait pour endiguer la montée des flots. Cette estimation prend en compte les pertes d’habitations, les destructions de bâtiments et d’infrastructures. Cette étude a été dirigée par Stéphane Hallegatte, économiste à la banque mondiale et financée par l’organisation de coopération et de développement économiques.

Une facture trop lourde pour les assureurs dommages et réassureurs ?

D’ici 40 ans donc, la facture totale liée à ce type de catastrophe naturelle pourrait nettement s’alourdir pour les assureurs dommages et réassureurs. Les chiffres avancés dans cette étude ne sont évidemment pas exacts mais ils donnent un ordre de grandeur quant à l’évolution du coût des inondations d’ici à 2050. Le document rappelle qu’en 2005, les dommages imputables aux inondations, dans les 136 plus grandes villes côtières du monde, étaient estimés à 6Mds de dollars par an.

Les hausses de tarifs chez les assureurs dommages pourraient être plus que conséquentes. Avec les inondations qui ont touché l’Allemagne en juin et en juillet 2013, Standard & Poors prévoit une poussée du ratio combiné autour de 100% chez les assureurs dommages allemands.

En ce qui concerne les inondations survenues en Europe et au Canada depuis janvier 2013, Swiss Re a estimé sa charge à 233M d’euros et Munich Re a 230M d’euros. Ces inondations ont coûté cher au réassureur helvète puisqu’en dommages, au deuxième trimestre 2013, son bénéfice net est en baisse de 34% par rapport au deuxième trimestre 2012.

Crédit photo : flickr common creative / Pegpilot