Cat’ Nat’ / Seisme Japon : Scor ne livre pas d’estimation de coût

Le réassureur français Scor ne disposait pas encore, vendredi en fin de matinée, d’estimation du coût lié au séisme survenu au large du Japon, a indiqué à l’AFP un porte-parole.

Un séisme d’une magnitude de 8,9, le plus violent jamais enregistré au Japon, a frappé vendredi le nord-est de l’archipel, déclenchant un tsunami de plusieurs mètres de haut sur les côtes Pacifique, dont le bilan provisoire est de 26 morts et une dizaine de disparus.

Concernant l’exposition de Scor à cet événement, le groupe ne dispose « pas de données à ce stade », a indiqué le porte-parole. Il a ajouté que la part de marché de Scor au Japon en dommage et responsabilité (P&C) ne présentait « pas de différence significative » avec sa part de marché  mondiale en assurance de dommages, qui est d’environ 5%.

Lors de la publication de ses résultats, mardi, Scor a donné une estimation concernant l’exercice 2011 quant à son exposition aux événements climatiques survenus en Australie (cyclone et inondations) et en Nouvelle-Zélande (tremblement de terre).

Pour chacun des deux pays, le coût net de rétrocession avant impôt approche 100 millions d’euros. « Il est trop tôt pour dire quel sera l’impact sur les résultats du premier trimestre », a expliqué le PDG Denis Kessler, pour qui « ces événements ne remettent pas en cause la solvabilité du groupe ».

Côté assurance, Axa, le seul acteur français disposant d’une présence importante hors d’Europe, a rappelé qu’il ne proposait pas d’assurance dommage au Japon.

Paris, 11 mars 2011 (AFP)