Cat’ Nat’ : Les catastrophes de ce début d’année devraient coûter 3,8Mds de dollars aux Lloyd’s

Les catastrophes naturelles qui ont frappé cette année le Japon, la Nouvelle-Zélande et l’Australie devraient coûter en tout 3,8Mds de dollars aux Lloyd’s, soit environ 2,7Mds d’euros, a estimé vendredi le marché londonien de l’assurance spécialisée.

Les déclarations de sinistres liées au séisme et au tsunami au Japon sont évaluées à 1,95Mds de dollars, celles liées au tremblement de terre en Nouvelle-Zélande à 1,2Mds, et celles consécutives aux inondations au Australie à 650M de dollars, ont détaillé les Lloyd’s of London dans un communiqué.

Selon le marché londonien, ces estimations sont conformes à des coûts respectifs de ces catastrophes pour l’ensemble du secteur de l’assurance de 30Mds, 9Mds et 5Mds de dollars. Cependant, « il n’y aura pas d’impact sur les capitaux des Lloyd’s », assure le communiqué.

« Le marché des Lloyd’s n’a jamais été aussi bien capitalisé et, bien que les montants des sinistres pour ces trois catastrophes puissent encore évoluer avec le temps, l’exposition totale du marché est totalement dans les clous des scénarios auxquels nous sommes préparés », a expliqué le directeur général du marché, Richard Ward, cité dans le communiqué.

M. Ward a toutefois ajouté s’attendre à « une hausse des primes, à cause de ce premier trimestre et des tornades récentes aux Etats-Unis ». Les Lloyd’s constituent un marché unique au monde, créé en 1688, où entreprises et particuliers voulant s’assurer pour des dommages non couverts par les assureurs traditionnels peuvent souscrire auprès de dizaines d’assureurs spécialisés qui se partagent les risques. Le marché, qui appartient à ses membres, n’est pas coté en Bourse.

Londres, 13 mai 2011 (AFP)