Cat’Nat’ / Irène : Les estimations revues à la baisse pour les assureurs et les réassureurs

0

Malgré les 38 morts qu’elle a causées, Irène aura un impact limité, mais va s’ajouter aux coûteuses et nombreuses catastrophes naturelles de 2011.

Les analystes de Standard & Poor’s ne s’attendent pas à ce que « l’ampleur de l’événement soit à un tel niveau qu’il influencera significativement la solvabilité de secteur ». Conséquence : peu de changements dans la notation des assureurs.

Les estimations du gouverneur du New Jersey, qui chiffrait les dégâts à « des dizaines de milliards de dollars » ont été revues à la baisse. La société de gestion du risque Eqecat a évalué les dommages entre 5 et 7Mds de dollars.  Un montant bien inférieur aux 72,3Mds de dollars pour Katrina, ou aux 24,9Mds de dollars pour Andrew en 1992.

200M de dollars pour Munich Re et Swiss Re

Selon les analystes de la Société Générale, Irène ne devrait pas figurer parmi les dix ouragans les plus dévastateurs. Pour la banque Vontobel, les assureurs devraient porter environ deux tiers des dommages et les réassureurs un tiers.

Pour les analystes de la Société Générale, les coûts devraient être inférieurs à 200M de dollars pour Munich Re et Swiss Re, et inférieurs à 50M de dollars pour Hanniver Re et Scor. L’assureur suisse Zurich Financial Services (ZFS) pourrait quant à lui subir environ 250M de dollars de coûts.

Des coûts moins importants que prévus, mais qui s’ajoutent à la longue liste des catastrophes naturelles de cette année. 2011 pourrait devenir l’une des années les plus coûteuses pour le secteur de l’assurance. Les experts de Standard&Poor’s s’attendent déjà à ce que les revenus des assureurs et des réassureurs s’amenuisent cette année.   

Avec AFP