Bourse : Les assureurs subissent encore la crise de la zone euro

Ce lundi, les valeurs bancaires et assurantielles connaissent les plus fortes baisses sectorielles en Europe, pénalisées encore et toujours par la crise de la dette souveraine en zone euro.

A la mi-journée, les indices de Société Générale (-5,75%), BNP Paribas (-5,61%), Crédit Agricole (-4,51%) et Axa (-3,92%) comptaient parmi les cinq plus fortes baisses du CAC 40 qui perd 2,18. L’action Dexia quand à elle chute de 8,78%, Moody’s ayant mis les notes de la banque franco-belge sous surveillance.

Selon Reuters, les modalités de participation des banquiers et des assureurs au nouveau plan d’aide à la Grèce font toujours l’objet de discussions et pèsent sur les valeurs financières. Dans une note publiée lundi matin, Natixis explique que « le secteur (…) souffre actuellement (des) craintes de pertes sur les dettes souveraines des PIIGS (Portugal, Irlande, Italie, Grèce, Espagne), (de la) baisse des taux longs dans les pays hors PIIGS, qui érode graduellement la rentabilité du portefeuille des assureurs (et de la) forte baisse des marchés actions, qui entraînera des dépréciations dans les comptes du T3/S2 des assureurs. » Toujours selon Natixis, les portefeuilles actions des assureurs étaient en moyenne en plus-values latentes de 15% à fin juin.

Avec agences.