Le bilan social individuel, un atout pour valoriser la stratégie RH de l’entreprise

Outil de communication et d’illustration de la politique de rétribution globale de l’entreprise, le bilan social individuel (BSI) valorise à la fois sa stratégie RH et la manière dont elle associe ses collaborateurs à sa réussite. Alors que les entreprises prennent peu à peu conscience de ses bénéfices, elles doivent prêter une attention toute particulière à la sécurisation des processus de collecte et de traitement en amont, et de diffusion. Ces données stratégiques ne demandent qu’à être partagées avec chacun des collaborateurs… en toute sécurité.

La politique de rétribution d’une entreprise ne se résume pas au salaire versé chaque mois à chacun de ses collaborateurs. D’autres composantes entrent également en jeu comme les avantages sociaux (couverture santé, prévoyance, retraite, avantages en nature, …) et la rétribution de la performance (augmentation, part variable individuelle, intéressement collectif, épargne salariale, stock-options, etc.). Si certains éléments de la rémunération sont bien connus des salariés, d’autres le sont moins, alors qu’ils méritent tout autant d’être valorisés.

Que contient généralement un BSI ?

  • Le salaire de base
  • Les éléments garantis
  • Les primes variables individuels
  • L’intéressement et la participation
  • Les incitatifs long-terme
  • La protection sociale : mutuelle, prévoyance, retraite
  • L’épargne salariale : abondement et versements PERCO et PEE
  • Les avantages en nature : véhicule, restauration, crèche…La formation   
  • Le temps de travail : congés, RTT, CET …

Engager un dialogue avec chaque collaborateur

Si les entreprises ne sont pas tenues légalement de communiquer sur ces éléments, la diffusion du bilan social individuel (BSI) est l’occasion d’engager un dialogue avec chaque collaborateur, qui se révèle bénéfique pour les deux parties. Alors que les grandes entreprises l’utilisent de plus en plus, les PME ne sont pas en reste, notamment certaines startups qui en font la tête de pont de leur stratégie d’ “expérience salarié“.

Le BSI peut prendre plusieurs formes : livret imprimé, fichier PDF ou animation en ligne. Sa mise en page doit être soignée, compte-tenu de sa vocation avant tout pédagogique. Outre le détail de l’ensemble des éléments de la rémunération et des avantages sociaux, il livre de nombreuses autres informations, notamment sur le développement professionnel du salarié et l’environnement de travail : formations, mentorat, gestion de carrière, mobilité, télétravail, responsabilité sociale, etc.

Sécurité obligatoire

Mettre en œuvre un BSI nécessite de traiter de nombreuses données à caractère personnel et confidentiel. Leur collecte, traitement et restitution doivent être sécurisés de bout en bout, conformément à la réglementation. L’entreprise doit impérativement maîtriser ces processus, au risque de voir ces données stratégiques fuiter. Pour garantir la sécurité dans la collecte, l’analyse et la restitution du BSI, un site sécurisé de transfert de données est proposé.

Pour une communication simple, efficace et interactive, un BSI dématérialisé via une plate-forme sécurisée et dédiée est idéal. Cette solution progresse chaque année dans les entreprises. Au-delà de la sécurité accrue, le BSI digital permet d’enrichir et dynamiser la mise en scène des informations transmises au collaborateur, par exemple en ajoutant des liens utiles vers l’intranet de l’entreprise, des infographies animées ou des vidéos.

Les bénéfices pour les deux parties

Un salarié n’a souvent qu’une vue partielle de sa rétribution globale. Le BSI permet de donner du sens à la rémunération. Il détaille les composantes oubliées ou parfois ignorées du collaborateur. Cette transparence est un important vecteur d’engagement majeur : si les données sont individualisées, elles sont présentées dans le contexte plus large de l’entreprise renforçant le sentiment d’appartenance à l’entreprise, d’inclusion au collectif. Les données sont individualisées, mais elles peuvent aussi être présentées dans le contexte plus large de l’entreprise et parfois du marché.

Pour l’entreprise, le BSI est un moyen de valoriser sa politique de rétribution globale en offrant une vision complète sur tous les éléments de rémunération. Une bonne communication étant généralement la clé de voute des politiques de rétribution (qui sont de plus en plus sophistiquées), le BSI renforce l’engagement des salariés, et contribue à la marque employeur de l’entreprise pour un coût largement accessible.

Le contenu du BSI étant propre à chaque entreprise, il reflète précisément sa culture et l’attention qu’elle porte au bien-être de ses collaborateurs. Outil de pédagogie, il présente la politique RH de l’entreprise comme un ensemble cohérent, réfléchi et s’inscrivant sur le long terme au service de la stratégie globale de l’entreprise. Un atout de choix à l’heure où les entreprises luttent toujours plus pour recruter et fidéliser les meilleurs talents.

Source link

GRAS SAVOYE
Premier réseau de courtage d’assurance en France et tout particulièrement en région, Gras Savoye traite toute la chaîne des risques : le conseil, la négociation des contrats avec les assureurs, la gestion des contrats et des sinistres.
Gras Savoye est une société Willis Towers Watson, entreprise internationale de conseil, de courtage et de solutions logicielles qui accompagne ses clients à travers le monde afin de transformer le risque en opportunité de croissance.

Contacter Gras Savoye