Bilan résultats : Fin juin, les assureurs affichent le sourire

Les assureurs ont pu partir en vacances l’esprit tranquille. Ils enregistrent des résultats semestriels convaincants en dépit du marché de l’assurance-vie qui reste sous surveillance.

A mi-parcours de l’année, les principaux assureurs affichent des résultats solides malgré d’importantes Cat’Nat’ au deuxième trimestre (inondations en Europe centrale notamment) et un marché de l’assurance-vie qui a tendance à freiner leurs performances. La décollette nette est souvent au rendez-vous.

Un peu partout, la hausse des tarifs a permis, en revanche, de gonfler la rentabilité en dommages. Une inflation qui devrait s’arrêter ou se freiner en 2014, considère Facts&Figures. Les mutuelles ont ouvert la voie avec un gel des tarifs auto à la Maaf ou encore à la Maif.

Groupama et Generali en bonne voie

A la fin de ce premier semestre, on retiendra notamment le retour aux bénéfices de Groupama avec 187M d’euros engrangés contre une perte de 87M à la même période de l’année dernière. L’assureur a su tirer avantage d’une hausse des tarifs et d’un tri plus sélectif de son portefeuille. Par ailleurs, début août, Groupama a pu récolter 517M d’euros par la vente de la totalité de sa participation dans Société Générale.

Le groupe Generali, en pleine réorganisation sous la houlette de son nouveau DG Mario Greco a également repris le chemin de la rentabilité avec 2,4Mds d’euros de résultat d’exploitation, en hausse de 5,3% et une forte hausse des bénéfices de 28%. ” C’est un départ solide”, a jugé Mario Greco.

Les deux poids lourds Axa et Allianz conservent leur statut avec une très bonne croissance du résultat opérationnel de 16% à 2,6Mds d’euros pour Axa, en ligne avec ses objectifs 2015. Le résultat net souffre un peu d’opération de couvertures sur les marchés, avec une baisse de 1% (à périmètre constant).

Au cours du premier semestre, Axa a conforté son ancrage en Chine. “Nous sommes devenus le premier assureur-vie étranger en Chine grâce à notre joint-venture avec ICBC, la grande banque chinoise. Nos affaires ont très fortement progressé, de 250%, avec des marges satisfaisantes”, a expliqué à News Assurances PRO, Henri de Castries. Le PDG d’Axa qui s’achemine vers un deuxième mandat, ajoute : “En assurances dommages, nous avons développé des opérations avec Tian-Ping, nous en posséderons 50% et nous développerons en particulier l’assurance automobile. Le marché chinois est devenu le premier mondial, avec 17 millions d’automobiles achetées par an”.

Quant à Allianz, l’assureur allemand tient le haut de ses objectifs (9,2Mds d’euros de résultats d’exploitation) même s’il a dû les revoir à la baisse par rapport à l’année dernière, compte tenu des difficultés sur le marché de l’assurance-vie.

En France, CNP Assurances subit aussi un revers en assurance-vie avec une décollecte nette de 900M d’euros. Mais le groupe améliore considérablement ses marges ailleurs, (4,2% en moyenne) jusqu’à un pic de 5,2% en France. “Nos fondamentaux sont en nette amélioration avec des marges en France en fortes hausses du fait de l’amélioration de notre mix produit, au profit de nos produits de risque et de nos produits en UC. Et c’est aussi la poursuite de notre dynamique de croissance au Brésil”, assure Frédéric Lavenir, DG de CNP Assurances.

A contrario de nombreux assureurs, le bancassureur Crédit Agricole Assurances enregistre, lui, une très forte dynamique de sa collecte d’assurance-vie de 3,2Mds d’euros, dépassant déjà son total de l’année 2012.