Barack Obama prend de nouvelles mesures pour limiter l’influence des lobbyistes

    0

    Le président américain Barack Obama a annoncé vendredi une directive instituant un “nouveau niveau de transparence” sur les contacts entre son administration et les représentants d’intérêts spéciaux cherchant pour leurs clients l’accès à des fonds publics.

    Cette directive s’applique au gigantesque plan de 787 milliards de dollars promulgué en février par M. Obama pour créer ou sauver trois millions et demi d’emplois et relancer l’économie, et s’ajoute à des dispositions déjà existantes pour veiller au bon usage des dollars du contribuable. M. Obama prend cette directive au moment précisément où l’emploi de l’argent public est au coeur du retentissant scandale causé par le géant de l’assurance AIG et le versement de 165 millions de dollars de primes à certains de ses salariés.

    M. Obama a indiqué que son administration avait refusé dernièrement que le plan de 787 milliards soit mis à contribution pour la rénovation des systèmes électriques et de chauffage de la Maison Blanche parce que cela n’aurait pas créé assez d’emplois. Les Américains “attendent qu’on dépense efficacement l’argent qu’ils ont durement gagné”, a dit M. Obama, “il y a peu de place pour l’erreur, surtout en temps de crise”.

    Aussi les décisions sur l’utilisation de l’argent seront-elles prises en fonction de leur mérite pas “pour faire plaisir aux lobbyistes”, la corporation ultra-active à Washington de ceux qui représentent les intérêts particuliers de clients. Tous les lobbyistes qui voudront parler du plan devront soumettre leur projet dans un écrit que l’administration mettra sur internet, a-t-il dit. Si un membre de son administration rencontre un lobbyiste au sujet du plan, tous les Américains pourront aller sur internet pour apprendre de quoi il retournait.

    Source : AFP