Axa : Les « variables annuities » à l’assaut de l’Europe

L’assurance vie en unités de compte est et reste une valeur de développement de la marge attractive pour les assureurs. Axa confirme cet intérêt avec un produit appelé Secure Advantage qui sera distribué via les réseaux de bancassurance.

La constitution, il y a deux ans, d’Axa Global Distributors, filiale à 100% d’Axa, permet au groupe de construire des produits d’investissement. Avec Axa Life Europe Ltd, la filiale basée à Dublin entend distribuer, via des réseaux de bancassurance, des produits d’assurance vie à annuités variables. LCL Banque privée vient d’annoncer la mise sur le marché d’un produit de ce type.

Le principe d’un placement primé chaque année à un taux minimal, mais qui peut bénéficier des évolutions positives du marché, tout en garantissant à l’investisseur un rendement séduit dans le cadre d’un complément de retraite garanti, versé en capital ou sous forme de rente.

Déjà commercialisés aux Etats-Unis et au Japon, ainsi qu’en France sous le nom « accumulator retraite », ces produits sont également destinés à être vendus dans d’autres pays, « en Europe et en Asie, selon les opportunités » comme l’affirme Matthieu André, directeur d’Axa Global Distributors, entité créée en 2008 et installée à Dublin, en Irlande.

Le principe pour Axa est d’utiliser la volonté de sous-traiter la création d’un produit par les réseaux de bancassurance pour permettre la distribution du produit. « Axa Global Distributors a été créé sur un modèle flexible, pour travailler avec tous les assureurs et toutes les banques possibles » a renchérit Matthieu André.

Après les Etats-Unis, le Japon et la France, le Royaume Uni et l’Espagne sont les cibles prioritaires, avant que la distribution ne s’étende au reste de l’Europe et aux pays d’Asie. Cinq autres marchés – l’Allemagne et l’Italie en Europe, Taïwan, la Corée et Hong-Kong en Asie – ont été identifiés comme pouvant accueillir le produit, « mais tout se fera en fonction des opportunités » a rappelé Matthieu André.

Le capital pour souscrire doit être supérieur ou égal à 50.000 euros, ce qui limite la clientèle à une cible chère à Axa mais aussi à ses concurrents.
La rémunération minimum annuelle est de 2% quand les performance ne sont pas au rendez-vous. Elle peut être plus élevée en fonction du niveau des placements à la date anniversaire.