Aviva veut regrouper ses 12 opérations en Europe sous une entité pan-européenne

Le groupe d’assurance britannique Aviva a annoncé jeudi son projet de réunir ses douze activités en Europe, à l’exception du Royaume-Uni et du néerlandais Delta Lloyd qu’il s’apprête à introduire partiellement en Bourse.

Le groupe a indiqué avoir “une stratégie en deux parties claire” pour l’Europe, qui a représenté au premier semestre 50% de son chiffre d’affaires d’épargne à long terme et 44% de son bénéfice d’exploitation en normes IFRS.

La première partie consiste en l’introduction à la Bourse d’Amsterdam de 42% de Delta Lloyd, valorisé ainsi à 2,6 à 3,1 milliards d’euros.

La seconde va consister à la mise en place d’une nouvelle équipe de direction pan-européenne, dirigée par le directeur général pour l’Europe Andrea Moneta, et à l’intégration des douze entités nationales différentes : France, Irlande, Espagne, Italie, Pologne, Turquie, Roumanie, République tchèque, Hongrie, Russie, Lituanie et Slovaquie.

Cette tactique permettra au groupe d’avoir “une approche unique de la distribution, de simplifier sa gamme de produits et de réduire le délai de lancement des nouveaux produits”, a précisé dans un communiqué le groupe, qui compte sur “des gains d’efficacité importants”.

Aviva aura désormais une holding de son activité européenne basée en Irlande. M. Moneta a estimé dans le communiqué qu’Aviva “faisait un bond en avant” en Europe en adoptant ce mode d’exploitation unique.

Aviva estime que l’Europe, hors Royaume-Uni, a une base d’actifs financiers de 40.000 milliards d’euros et des actifs liés à l’assurance vie et aux retraites de 4.000 milliards d’euros. Le groupe voit dans la région “une demande importante pour les produits d’assurances”, estimant la demande en assurance vie et dommages à 4.000 milliards d’euros sur les cinq prochaines années, dans une population forte de 800 millions de personnes.

Le groupe observe aussi qu’actuellement, le marché est “hautement fragmenté”, les dix principaux assureurs ne représentant que 37% du marché total.

Aviva, cinquième assurance mondial en 2008 par le montant des primes brutes, estime avoir “une position unique” sur ce marché, avec “une part de marché importante” dans la plupart des douze pays concernés. Il est le plus gros bancassureur d’Europe avec 46 partenariats, et a, à part, cela neuf millions de clients et 18.000 conseillers financiers.

Aviva a déjà réduit sa base de coûts dans cette région de 606 millions d’euros au premier semestre 2008 à 578 millions au premier semestre 2009, et augmenté sa marge de 3,7% à 3,8% sur le même temps.

Malgré ces plans, Aviva cédait 2,11% à 431,50 pence vers 13h00 GMT à la Bourse de Londres, dans un marché en baisse de 1,02%.

Londres, 22 oct 2009 (AFP)