Aviva va finalement réattribuer 470 millions de livres à ses assurés

    L’assureur britannique Aviva a annoncé jeudi qu’il allait reverser 470 millions de livres (520 millions d’euros) aux 800.000 souscripteurs de deux fonds d’assurance-vie, soldant ainsi un litige concernant la distribution des énormes bénéfices engrangés par ces fonds.

    Aviva avait conclu en mai un compromis avec les clients de deux de ses plus gros placements d’assurance-vie au Royaume-Uni, les fonds CGNU Life et CULAC.

    Le litige portait sur l’attribution des énormes profits mis en réserve pendant des décennies par ces fonds, en raison d’une politique de dividendes très prudente. Les clients avaient jugé trop faible le montant que l’assureur voulait leur reverser, et avaient bataillé pour obtenir une part plus grosse du gâteau.

    Cette querelle, qui a débuté il y a près de deux ans, avait été envenimée par la chute dramatique des réserves, qui ont fondu à cause de la crise financière. Alors qu’elles s’élevaient encore à 2,1 milliards de livres à l’été 2008, elles ne pèsent aujourd’hui plus que 1,25 milliard de livres, selon la dernière évaluation d’Aviva.

    Finalement, Aviva avait fini par conclure en mai un compromis, s’engageant à reverser aux clients, en plus d’un dividende exceptionnel de 2,1 milliards de livres payé l’an dernier, une partie du surplus restant. Ce compromis avait été validé par un tribunal en septembre.

    Dans un communiqué, Aviva a précisé que la part finale du surplus revenant aux clients s’élèverait à 470 millions de livres, et qu’en ajoutant le versement de 2,1 milliards effectué l’an dernier, il aura rendu au total “70%” des réserves accumulées par les deux fonds à ses clients.

    Avec AFP