Aviva : Perte nette de 745 M de Livres au 1S due à des écarts d’acquisition aux USA

Aviva

L’assureur britannique Aviva a publié une perte nette de 745M de livres au premier semestre (environ 943 millions d’euros) en raison d’écarts d’acquisition aux Etats-Unis, des coûts de restructuration et des intempéries au Royaume-Uni.

Le groupe a également subi des effets de change défavorables, et prévenu que la fin de l’année serait similaire aux six derniers mois en raison notamment des coûts de restructuration qui devraient être en hausse. Il a néanmoins maintenu son dividende à 10 pence par action.

« Le bénéfice opérationnel est en recul de 10% à 935M de livres en raison de la vente de RAC (sa filiale spécialisée dans l’assurance et le dépannage automobile, ndlr), des taux de change défavorables, de l’impact négatif des intempéries au Royaume-Uni et de coûts de restructuration plus élevés dans la mise en place de notre plan stratégique, » a expliqué son nouveau directeur général, John McFarlane.

L’assureur, qui a fait face à une révolte de ses actionnaires au printemps en raison de ses mauvaises performances boursières, a annoncé qu’il allait effectuer une revue stratégique de l’ensemble de ses activités afin d’améliorer sa rentabilité.

Son ancien directeur général, Andrew Moss, avait été contraint le 8 mai à la démission à la suite d’une assemblée générale durant laquelle 54% des actionnaires avaient voté contre le rapport sur les rémunérations des dirigeants.

Le groupe a annoncé début juillet qu’il comptait se séparer de seize activités sur 58 qui ne sont pas assez performantes et qui immobilisent 6Mds de livres de capitaux propres.

Dans son communiqué jeudi, Aviva a réitéré son intention de réduire ses dépenses de 400M de livres par rapport à fin 2011.

Ces résultats ont été salués par les investisseurs à la Bourse de Londres, le cours d’Aviva gagnait 0.38% à 319,5 livres à 8H04 GMT dans un marché en hausse de 0,11%.

 

LONDRES, 9 août 2012 (AFP)