Aviva lance Aviva Rebond, un fonds Recovery pour profiter du retour à la hausse de valeurs décotées

    aviva-70Estimant que la chute des valorisations a été excessive, Aviva lance Aviva Rebond, un fonds « Recovery » permettant de se positionner pour tirer profit d’un futur rebond des marchés financiers qu’anticipe Aviva Investors France.

    Bien qu’ayant regagné – depuis début mars – une grande partie du terrain perdu depuis le 1er janvier, les marchés financiers demeurent caractérisés par une grande volatilité (variation du CAC40 : 01/01/09 au 09/03/09 : -33%  /  10/03/09 au 18/05/09 : +30%). Dans ce contexte incertain, de nombreuses valeurs européennes présentent, selon Aviva Investors France, des valorisations excessivement décotées, offrant des opportunités d’investissement sur un horizon de moyen et long terme.

    Le FCP Aviva Rebond consiste à vouloir tirer parti de ces niveaux de décote en privilégiant des titres – principalement de la zone euro – affichant des replis exagérés au regard de l’analyse fondamentale. Afin de saisir toutes les opportunités actuellement offertes par les marchés, Aviva Rebond présente à son lancement un profil équilibré entre actions et obligations d’émetteurs privés. En fonction des anticipations des équipes d’Aviva Investors France quant au potentiel d’appréciation de ces classes d’actifs, l’allocation du FCP privilégiera en conséquence l’une ou l’autre de celles-ci.

    Une sélection basée sur deux niveaux d’analyse

    L’univers d’investissement global d’Aviva Rebond est composé d’actions et d’obligations d’émetteurs privés essentiellement de la zone euro présentant des niveaux de décote importants au regard de leur valorisation historique moyenne. La gestion du fonds repose sur une analyse très réactive, cherchant à saisir les opportunités de marché tout en préservant la philosophie de gestion de long terme de l’équipe.

    Aviva Rebond mise sur le retour à la moyenne des valorisations de ces émetteurs.

    Du côté des actions, la gestion s’attache à retenir des titres émanant de secteurs particulièrement touchés par la crise tels que l’automobile, la construction ou la banque.

    Dans un second temps, l’équipe de gestion fondera son analyse sur des critères d’analyse financière fondamentale et portera une attention particulière aux raisons de la sous-évaluation des titres et à la définition pour chacun d’entre eux d’un cours de sortie, réévalué régulièrement.

    Du côté des obligations, le mode d’analyse suit une méthodologie comparable : analyse des secteurs d’activité, de l’émetteur et de son profil opérationnel et financier, de l’émission en elle-même, de sa structure et de ses principales caractéristiques. Une fois le « rebond » entériné, c’est à dire lorsque les cours des titres sélectionnés auront cessé d’être anormalement décotés, ceux-ci seront cédés. Le fonds sera alors progressivement investi en actifs monétaires, afin de sécuriser totalement la performance obtenue.

    Un fonds de convictions

    Fonds de convictions par excellence, Aviva Rebond s’adresse donc aux investisseurs dont l’horizon de placement est supérieur à 3 ans et qui sont convaincus que les marchés vont retrouver des cours plus conformes à leurs fondamentaux. Ce fonds présente un profil de risque élevé.

    Ainsi, si la part d’un patrimoine financier à réserver à ce type de support est bien sûr liée au profil de risque de chaque investisseur, il convient selon Aviva de ne pas investir plus de 10 % de son patrimoine global sur ce fonds. 

    Selon communiqué