Avec MADoPA, le groupe Malakoff Médéric entend faciliter la vie des personnes âgées à leur domicile

    L’arrivée des classes âgées de la génération du baby-boom et l’allongement de l’espérance de vie vont conduire à une hausse sensible du nombre de personnes âgées ; selon les projections de l’INSEE, la population des 75 ans et plus sera, ainsi, multipliée par 2,5 entre 2000 et 2040 pour atteindre plus de 10 millions de personnes. Le vœu de la très grande majorité d’entre elles est de rester le plus longtemps possible à leur domicile.

    Favoriser le maintien en autonomie des personnes âgées est un des axes de la politique du groupe Malakoff Médéric. Il souhaite ainsi soutenir le développement et l’utilisation des nouvelles technologies et des « objets communicants » qui permettent aux personnes âgées de rester plus longtemps à leur domicile. A titre d’exemple, 30% des hospitalisations et entrées en institutions, des personnes âgées sont, dues à des chutes dont les conséquences pourraient être minimisées, si leur domicile était équipé d’un détecteur de chutes.

    Le groupe Malakoff Médéric a ainsi contribué à la création d’un Centre de référence national, expert en technologies et services pour le maintien à domicile des personnes âgées, baptisé MADoPA. Ce centre, a une triple vocation :
    • la recherche et l’innovation, pour développer des nouvelles approches technologiques (capteurs, indicateurs, systèmes de vigilance…) et de nouveaux concepts de services afin de permettre le maintien en autonomie,
    • l’évaluation et la certification, afin de proposer des protocoles et des indicateurs de performance liés à l’usage des technologies et les services,
    • la formation et la communication, pour proposer aux multiples acteurs concernés (industriels, prestataires de services, acteurs médicaux et sociaux…) des formations en gérontechnologies, et promouvoir une culture et une utilisation éthique des gérontechnologies.

    Le développement des NTIC (nouvelles technologies d’information et de communication), des nano-technologies et des objets « communicants » contribuent, en effet, à favoriser le maintien à domicile des personnes âgées :
    • en permettant aux personnes d’être responsables de leur vieillissement par l’information qu’elles apportent ;
    • en favorisant le lien social (messagerie, forums en ligne, communication visiophonique etc.) ;
    • en apportant davantage de sécurité (détecteurs de chutes, géolocalisation…).

    Comme l’a exprimé M. Joël de Rosnay, Président Exécutif de Biotics International, lors des récents Entretiens Malakoff Médéric* : « nous savons aujourd’hui, grâce aux progrès des biotechnologies, que nos comportements (nutrition, exercice physique, gestion du stress…) ont une influence importante sur la qualité du vieillissement (…). La France est pionnière en matière de bioéthique et devrait continuer à veiller à la diffusion et l’utilisation éthique de ces technologies et des informations qu’elles permettent d’obtenir ».

    M. Guillaume Sarkozy, Délégué Général du groupe Malakoff Médéric, lors de la présentation du Centre MADoPa lors de ces mêmes Entretiens, a expliqué : Malakoff Médéric a contribué à la création de MADoPA pour favoriser l’utilisation des nouvelles technologies permettant aux personnes âgées de vivre plus longtemps autonomes chez elles ».

    * Les Entretiens Malakoff Médéric ont réuni près de 600 personnes, administrateurs et entreprises clientes du groupe, les 27 et 28 novembre à Paris sur le thème « des défis de la protection sociale de demain : santé, dépendance et nouvelles technologies ». Malakoff Médéric y a affirmé son engagement en faveur de la promotion et de la bonne utilisation des technologies au service du maintien à domicile des personnes âgées. Les participants ont découvert une exposition sur les gérontechnologies et ces « objets communiquants qui nous rassurent » et facilitent la vie quotidienne des personnes âgées à leur domicile.