Autriche / Assurance : Uniqa anticipe une dévaluation de 65% de ses créances grecques

L’assureur autrichien coté en bourse Uniqa a annoncé jeudi qu’il anticipait dans ses comptes une décote de 65% de ses créances grecques (307M d’euros), le contraignant à revoir à la baisse son bilan annuel et prévoir des pertes de 250 à 300M d’euros en 2011.

« Nous ne voulons pas attendre que tous les détails de la décote de la dette grecque soient connus et souhaitons nous préparer pour les pertes prévisibles pour le groupe Uniqa. Nous allons donc aujourd’hui au-delà des 50% prévus », a déclaré Andreas Brandstetter, le patron d’Uniqa. Le groupe autrichien table désormais sur des pertes pour cette année de 250 à 300M d’euros, alors qu’en septembre, il prévoyait encore un bilan annuel à l’équilibre.

Face à ces prévisions de pertes, le groupe autrichien a annoncé qu’il ne verserait pas de dividendes en 2011 à ses actionnaires. Uniqa possédait au total 480M d’euros de dette grecque. Avec cette annonce, l’exposition du groupe à la dette grecque n’est plus, au 30 septembre, que de 173M d’euros.

L’assureur autrichien a précisé que le groupe reposait sur « des fondations solides », avec un capital de 24Mds d’euros. Uniqa est le deuxième groupe d’assurance en Autriche, derrière Vienna Insurance Group (VIG). Il est détenu à 46% par la Raiffeisen Zentral Bank(RZB).

Vienne, 3 nov 2011 (AFP)