Assurances Vie : AGF distribue la première assurance vie “Halâl” sur un territoire français

Depuis le début de l’année 2009, AGF propose aux Réunionnais musulmans de souscrire une assurance vie compatible avec les principes de la charia (loi islamique). Respectueux des interdictions du Coran, le produit – labellisé – est déjà commercialisé sous la marque Allianz dans différents pays du monde.

Construire une assurance-vie qui respecte à la fois l’interdiction de spéculer, l’interdiction de s’assurer sur le décès, l’interdiction d’investir dans des entreprises « prohibées » (alcool, tabac, armes, porc…) n’est forcément pas évident à concevoir. Pourtant, il existe un marché de la finance « halâl » et le potentiel a séduit Allianz qui, par l’intermédiaire d’AGF, distribue une assurance-vie « Sharia Compliant » sur l’île de la Réunion.

Pour le moment, il s’agit d’une expérimentation. Environ 10% des Réunionnais seraient potentiellement intéressés par la souscription à l’ « Allianz Global Islamic Fund Plateform ».
Le produit existe déjà en Egypte, en Malaisie, au Bahrein et en Indonésie et est développé par Allianz Life Luxembourg.

Le produit financier est pour la première fois véritablement appelé assurance-vie, même s’il s’agit en réalité d’un placement basé sur la même structure qu’une assurance vie classique, à l’exception notable d’une garantie sur la vie. Le produit a été validé par l’ACERFI (Audit Conformité Ethique et Recherche en Finance Islamique) et le CFCI (Cellule de Fiqh du Centre Islamique) au niveau local et le Sharia Board au niveau national pour obtenir un label « Sharia Compliant ».

Dans les recommandations de l’ACERFI, on retrouve pour que le produit soit en accord avec les principes du Coran, l’obligation de ne pas souscrire à la « Garantie optionnelle en cas de décès », une obligation de voir le capital investi par le client soumis aux risques de gestion et non garanti (de façon à éviter l’usure, ndlr) ainsi que le respect d’un système de filtre financier permettant de ne pas investir dans des sociétés trop endettées.

AGF précise que l’entrée dans le produit se fait à partir de 8 000 euros, possible en un versement unique. Les fonds ne sont pas bloqués et le seuil de rentabilité est de 8 ans.
Pour AGF et Allianz, il s’agit d’une première étape qui pourrait ensuite être développé en Europe et en France. Les questions de fonds « éthiques » sont souvent mis en avant pour la création de tels produits et certains existants sont d’ores et déjà Sharia Compliant, sans qu’ils soient pour autant labellisés.

Le groupe Allemand reconnaît mener une réflexion d’éthno/marketing pour cibler certaines communautés de personnes, sans pour autant se baser sur les religions.