Assurance vie : Groupama lance un nouveau placement sécuritaire, Groupama Obligation 2009

    0

    Disposer d’une offre répondant au besoin actuel de sécurité et permettant d’annoncer une perspective de rendement attractive : avec Groupama Obligation 2009, c’est chose faite. Offrant un taux net de frais de 4,95% par an à l’échéance des 8 ans, Groupama Obligation 2009 est destiné à une clientèle plutôt sécuritaire avec un objectif de placement à long terme dans le cadre avantageux de la fiscalité de l’assurance vie.Groupama Obligation 2009 est une offre limitée dans le temps qui pourra être souscrite du 15 juin 2009 au 18 juillet 2009 auprès de l’ensemble des réseaux du groupe.

    Un développement soutenu en assurance vie individuelle

    Pour Eric Gelpe, Directeur Assurances de personnes individuelles de Groupama, « Le lancement de cette nouvelle offre, associé à une croissance de 11% sur les quatre premiers mois de l’année en épargne individuelle, avec une collecte nette globale de 50%, prouve la capacité de Groupama à poursuivre sa dynamique de développement en assurance vie, sur l’ensemble des entités du Groupe ». Cette obligation sera intégrée dans les contrats multisupports des 3 entités du Groupe : Groupama Modulation pour les Caisses Régionales Groupama, Gan Patrimoine Stratégies pour Gan Patrimoine, Chromatys pour Gan Assurances.

    Une offre simple bénéficiant d’un rendement attractif

    Groupama Obligation 2009 est une obligation dite « à coupon zéro ». Cela signifie que le taux d’intérêt n’est pas versé chaque année mais uniquement à l’échéance des 8 ans. À l’échéance des 8 ans (le 14 août 2017), cette offre souscrite dans le cadre du contrat d’assurance-vie multisupport Groupama Modulation, prévoit le remboursement de l’obligation au porteur au prix d’émission (100 €) augmenté des intérêts capitalisés sur 8 ans, correspondant à un rendement net annuel de 4,95% par an (soit à l’arrivée 147 €). C’est en effet la fiscalité des contrats d’assurance vie multisupports qui s’applique, avec notamment l’application des prélèvements sociaux uniquement en cas de rachat.

    Selon communiqué