Assurance santé : Malakoff Médéric s’attaque aux plus modestes

En lançant « Ma Complémentaire Santé ACS », le groupe de protection sociale Malakoff Médéric permet aux personnes à revenus modestes de souscrire une complémentaire santé de qualité.

Cette initiative s’adresse aux quelques 2 millions de Français qui ne bénéficient pas de la CMU/CMUC (Couverture Maladie Universelle Complémentaire), leurs ressources étant supérieures au plafond autorisé, mais qui sont éligibles à l’ACS (Aide à la Complémentaire Santé) proposée par l’Assurance maladie depuis 2005.

Avec « Ma Complémentaire Santé ACS », Malakoff Médéric apporte un soutien comprenant :
– un service d’information pour aider à l’obtention du « chèque santé » ACS ;
– une couverture santé complète et financièrement accessible ;
– la possibilité de bénéficier de l’Action Sociale Malakoff Médéric.
Elaboré en lien avec le CISS, ce contrat revient à 9 € par mois pour un jeune de moins de 25 ans (déduction faite de l’ACS).

Largement représentée par les salariés précaires, les parents isolés et les chômeurs à faibles revenus, cette population qui dispose de revenus mensuels compris entre 634 € et 761 € pour une personne seule2, est estimée en France à environ 2 millions de personnes dont 600 000 seulement ont demandé l’aide à la complémentaire santé (ACS).

Les 1,4 millions de personnes restantes soit ne sont probablement pas informées de l’existence de l’ACS, soit se découragent devant les démarches administratives, ou jugent les offres assurantielles trop onéreuses ou trop bas de gamme. Ces personnes risquent de difficilement accéder aux soins, et corrélativement, de connaître une dégradation de leur état de santé.