Assurance Santé : Les organismes de complémentaires ont participé à hauteur de 13,6% aux dépenses de soins des Français en 2007

Selon une étude publiée sur le site de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA), les mutuelles, assurances et institutions de prévoyance ont remboursés près de 22,3 milliards d’euros au titre des dépenses de soins en 2007, soit 13,6% des 163,8 milliards d’euros dépensés pour les soins et biens médicaux.

De leur côté, le régimes obligatoires couvrent 78% des dépenses de santé des Français, soit environ 128 milliards d’euros. Les dépenses de santé en France représentent une moyenne de 2 577 euros par habitant.
L’enquête révèle également que les soins hospitaliers comptent pour plus de 44% dans les dépenses de santé tandis que les soins ambulatoires (dispensés en dehors d’un séjour hospitalier) représentent 27,5% et les médicaments 20,4%.

Dans le détail, tous les organismes ne remboursent pas dans les mêmes proportions. Ces chiffres sont à rapprocher du marché des complémentaires santé (voir notre article). Les mutuelles qui reçoivent un peu plus de la moitié (57%) des cotisations du secteur, participent à 7,9% aux dépenses de santé, les assureur (26% des cotisations) à 3,2% et les Institutions de Prévoyance (18%) pour 2,5%. En absolu, les proportions sont conservés pour les différents organismes dans le rapport cotisations / participation.

Une grande participation pour les prothèses et les soins dentaires

Surtout, il apparaît que la part des dépenses de santé laissées aux ménages est de 8,5%, soit presque 14 milliards d’euros.
L’étude distingue également les participations en fonction des différentes dépenses. Ainsi, le rôle des complémentaires santé est important dans le remboursement des dépenses relatives aux frais des soins et de prothèses dentaires (35,6%) comme pour les « autres biens médicaux » c’est-à-dire l’optique, les prothèses autres que dentaires et l’orthèse (35,7%). Viennent ensuite les laboratoires d’analyses (22,4%), les honoraires des médecins (18,7%) et les frais de pharmacie (17,5%).

Enfin, le secteur hospitalier, mieux pris en charge par les régimes obligatoires, est un moins concerné par les remboursements des organismes d’assurance santé qui ne comptent que pour 5,1% du financement des dépenses.

Source : FFSA