Assurance / Etranger : Sortie de la deuxième édition du guide “L’expatriation au féminin”

Les Françaises de l’étranger ont changé et leurs préoccupations aussi. Des acteurs de l’expatriation, la CFE, Novalis et Expat Communication, s’adressent à ces femmes de plus en plus nombreuses et de plus en plus jeunes qui tentent l’expérience hors de l’Hexagone. Ils mutualisent leur expertise pour leur prodiguer de précieux conseils et les aider ainsi à mieux préparer leur nouvelle vie.

Si l’expatriation s’écrit encore au masculin (57 % des femmes expatriées suivent leur conjoint et mettent leur carrière personnelle entre parenthèses), la jeune génération féminine s’en empare de façon notable. Sur les 10 dernières années, les femmes de 30 à 39 ans ont progressé plus rapidement que les hommes dans les effectifs de la Caisse des Français de l’Etranger : +106% contre +62% (1).

Et les profils sont hétéroclites : salariée ou sans emploi, étudiante, célibataire ou mariée, mère ou sans enfant… Adaptant leur propos à ces nouveaux visages de l’expatriation, la CFE, Novaklis et Expat Communication ont élaboré une seconde édition du guide « L’expatriation au féminin ».

Alors que le premier volet se concentrait sur les questions familiales, la maternité, les enfants… celui-ci élargit les thématiques à la protection sociale pour répondre aux questions de ces jeunes femmes qui partent travailler ou étudier hors de nos frontières et qui comptent bien booster leur CV par une expérience à l’étranger.

Il aborde ainsi :
– la nature des contrats de travail (détachement ou expatriation),
– les différents statuts familiaux (célibataire, mariée, pacsée, mère de famille) et leurs conséquences juridiques selon le pays d’accueil (obtention du visa…),
– la couverture santé/maladie/maternité pour les femmes, salariées ou non,
– le maintien des droits en matière de retraite,
– les allocations chômage,
– le retour en France.