Assurance enlèvement : Les Français, principales victimes des kidnappings

    Une étude de l’assureur Anglais Hiscox révèlée aujourd’hui montre que les Chinois, les Français et les Allemands sont les ressortissants les plus enlevés dans le monde.
    La recrudescence des kidnappings va de paire avec la hausse des actes de piraterie et l’implantation d’entreprises nationales à l’étranger.

    Les Français sont donc régulièrement kidnappés à l’étranger. Du fait de la présence de nombreuses entreprises françaises sur des territoires peu sûrs, comme en Afrique par exemple, et d’une forte implication dans les organisations humanitaires, les Français sont classés en deuxième position selon l’assureur britannique.

    Surtout, il semblerait que nous soyons plus insouciants et donc des cibles plus faciles. A titre de comparaison, les Américains, pourtant très présents à l’étranger, ne sont même pas dans le top 10. Les premières victimes sont les Chinois, dont la population est la plus importante en nombre et qui sont très implantés à l’étranger.

    En chiffre, Nicolas Fontvielle, chargé en France des risques spéciaux kidnapping, rançon et terrorisme pour Hiscox, a expliqué à l’AFP que « le nombre d’enlèvements a été multiplié par 3,5 entre 1998 et 2008 qui constitue une année record. Et l’année 2009 à le même profil et le risque est extrêmement élevé ».

    Le marché Français du « kidnap and ransom » intéresse de plus en plus les assureurs, particulièrement ceux qui traitent avec les entreprises. Ainsi, Chartis  ou AXA par exemple, et maintenant Liberty France, proposent des assurances pour couvrir ce type de risques principalement à destination des entreprises ou des grands groupes. Les particuliers ne sont pas encore vraiment visés, mais une assurance voyage pourrait avoir l’idée de protéger les touristes aventuriers, et donc insouciants.