Assurance en ligne : Le Figaro lance un courtier – comparateur en assurance de personnes (mis à jour)

Le groupe Figaro se lance dans l’assurance. La société 1688, sa filiale dédiée, va distribuer des assurances via le site cplussur.com. Le positionnement est clairement assurances « haut de gamme » avec des tarifs relativement élevés pour des produits avec des garanties originales.

La complémentaire santé est le point de départ du groupe Figaro dans l’assurance. Avec l’idée de créer un courtier et un site internet permettant de comparer les offres en fonction des garanties et non simplement du prix, cplussur.com se situe comme un site de vente d’assurance directe sans jouer la carte du low cost.

Preuve de cette orientation, l’accent mis sur le service au client. Le courtier veut pouvoir proposer un vrai suivi à ses clients, prenant en charge via des partenariats avec des courtiers services, une gestion de sinistre et de la vie du contrat.

Surtout, 1688 a pu convaincre quelques grandes marques de répondre à l’appel. Les produits présents sur le site sont d’ailleurs distribués aux couleurs de l’assureur, ce qui fait la particularité de ce courtier. Parmi ces noms de l’assurance, BNP Paribas Assurances est présent et apporte le produit couvrant la “chirurgie esthétique”. Pour les complémentaires santé, une dizaine d’assureurs sont représentés.*

L’importance de la marque est évidente pour distribuer des produits à une clientèle plus regardante sur les garanties que sur les prix. En parallèle, l’importance du groupe Figaro et ses 13 millions de visiteurs uniques par mois permet de peser dans la balance et d’attirer des grands noms de l’assurance. D’autres devraient d’ailleurs suivre sur les créneaux de l’assurance emprunteur (fin octobre), vie et retraite (prévue pour fin novembre) et l’assurance dommage en 2011.

Surtout, Cplussur.com peut jouer sur différentes variables pour s’imposer. Le coût d’acquisition du client est très faible. Les espaces publicitaires sont ceux du Figaro, l’audience arrive naturellement sur les sites et il suffira de décliner un petit moteur de comparaison visible sur les pages des sites d’infos pour attirer les clients.

Ensuite, 1688 peut se permettre de baisser ces commissionnements du fait de ces faibles investissements publicitaires et de gestion. Les principales gestions étant déléguées, elles coûtent moins cher. Les produits peuvent donc être proposés à des prix abordables, et surtout, avec de bonnes garanties et pour une commission plus faible. L’idée est également de conserver les clients et d’ainsi éviter les hausses tarifaires en renouvellement.

A ce propos, Francis Morel, directeur général du groupe Figaro nous confiait que pour les chiffres et la réussite du projet, “il faudra se donner rendez-vous dans deux ans”. C’est le délai que semble se donner le groupe pour voir si le jeu en valait la chandelle. Il est certain que le concept, assez novateur dans le courtage d’assurance, peut marcher.

*BNP Paribas Assurances, Alptis, April, Generali, Swiss Life, Mutuelle Bleue dans un premier temps.

Comments are closed.