Assurance directe : Axa veut développer son activité à l’étranger

Axa envisage de développer des activités d’assurance en direct (sans passer par un réseau physique) dans d’autres pays que ceux où il opère déjà, a indiqué jeudi le PDG, Henri de Castries, en marge de la présentation des résultats.

L’assurance en direct (internet et téléphone) a connu une croissance de 9,0% en 2011, mais a été impactée par un événement exceptionnel en Corée du Sud (gel des prix), sans lequel la progression aurait été à deux chiffres, a expliqué M. de Castries.

« Nous espérons en 2012 une croissance à deux chiffres du chiffre d’affaires », a ajouté le PDG. L’activité directe est restée déficitaire en 2011 mais a réduit ses pertes, avec une perte opérationnelle de 33M d’euros contre 62M en 2010.

Ces pertes s’expliquent par le fait que l’assurance directe nécessite des investissements initiaux importants, a rappelé Jean-Laurent Granier, membre du comité de direction d’Axa L’assurance directe pèse désormais 8% du chiffre d’affaires pour l’activité dommage d’Axa et a représenté, en 2011, 17% des nouveaux contrats nets en assurance de particulier.

Paris, 16 fév 2012 (AFP)