Assurance de la Vie : 466 millions d’euros cotisés en 2008

Les « Garanties accidents de la vie » ont le vent en poupe, comme le montre une étude publiée par la Fédération des sociétés d’assurances (FFSA). En croissance constante, le nombre d’assurés approche très près des 6 millions en 2009. Ils génèrent 466,2 millions d’euros de cotisations.

Une mauvaise manipulation de la tondeuse et un homme perd un doigt. Dans la cuisine, une bouilloire mal placée brûle le bras d’un enfant. En vélo, une jeune femme chute toute seule sur un glissant… Tous ces cas relèvent des « accidents de la vie », ces sinistres plus ou moins graves qui touchent la personne mais ne sont pas couverts par les contrats d’assurances habituelles, tels que l’assurance auto ou l’assurance multirisque habitation.

Question chiffre, la FFSA détaille que « les trois quarts des accidents déclarés sont survenus dans le cadre de la vie privée », reléguant loin derrière les accidents médicaux ou les attentats ou infractions (3%). En moyenne, les assurés ont perçu 5 400 euros pour des accidents « vie privée ». Mais les disparités existent, puisque que les assureurs s’engagent, en cas d’accidents qualifiés de « graves » et aux conséquences lourdes pour l’assuré, à verser des sommes dépassant les 100 000 euros.

Les Garantie accidents de la Vie (GAV) séduisent de plus en plus. Certains assureurs les incluent dans un « pack » habitation ou les proposent en garanties optionnelles lors de la signature d’un contrat MRH, de façon à étendre la responsabilité civile et ainsi couvrir la famille de façon plus complète. Ces garanties peuvent également être contractées indépendamment, dans différentes formules allant d’une protection légère à des indemnités très importantes, associées à des offres de services à la personne. Et les arguments ne manquent pas.

En 2008, 4 millions de personnes ont été victimes d’accidents de la vie en 2008*. Certains accidents entraînent un arrêt de travail et des soins plus ou moins importants, mais ils peuvent également causer des handicaps, des invalidités permanentes voire des décès. 18 000 personnes meurent chaque année des suites d’accidents de la vie.**

Sources :

* EHLASS (European Home and Leisure Accident Surveillance System) citée par la FFSA
** Inserm, cité par la FFSA
FFSA