Assurance chômage : la CFTC écrit au gouvernement pour demander une renégociation

    La président de la CFTC, Jacques Voisin, va adresser ce vendredi un courrier au secrétaire d’Etat à l’Emploi, Laurent Wauquiez, pour lui demander d’organiser “les conditions de la réouverture des négociations sur la convention d’assurance chômage”, selon un communiqué.

    “Il faut arrêter de palabrer sur ce dossier. Nous estimons qu’il est possible de rouvrir les négociations et de se mettre d’accord sur des améliorations du texte”, a déclaré le président de la centrale syndicale chrétienne, cité dans ce communiqué.

    Jeudi en fin de journée, après une réunion avec le Premier ministre, François Fillon, M. Voisin avait dit “ne pas avoir beaucoup d’espoir” que le gouvernement demande aux partenaires sociaux de rouvrir la négociation.

    “Je comprends la difficulté” pour M. Fillon, avait-il ajouté: “On lui demande une chose nouvelle, qui ne s’est jamais faite.” Mais pour le président de la CFTC, “l’Etat n’a aucun intérêt à reprendre la main”.

    Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a aussi redemandé vendredi au gouvernement de “créer les conditions pour qu’il y ait une autre négociation” syndicats-patronat sur l’assurance chômage vu que “quatre syndicats sur cinq” refusent le compromis actuel.

    Interrogée sur une réouverture des négociations, la présidente du Medef Laurence Parisot s’est montrée vendredi moins catégorique que précédemment. “Aujourd’hui, la question ne se pose pas ainsi”, a-t-elle dit, renvoyant la balle dans le camp de la CFE-CGC et se disant “par nature plutôt optimiste”.

    Si le syndicat “CFE-CGC ne manifeste pas son opposition de manière explicite, l’accord peut vivre puisque la CFDT s’est engagée à signer l’accord. S’il ne dit pas +je m’oppose+, je demanderai au gouvernement d’agréer l’accord”, a déclaré Mme Parisot.

    Le 13 janvier, la présidente du Medef avait exclu de rouvrir la négociation, ajoutant que “la partie est terminée”.