Assurance auto : La Matmut ne se lancera pas sur le “low cost” mais travaille à une offre plus ciblée

    La présentation des comptes sociaux de la Matmut a été l’occasion de préciser quelques points sur la stratégie de la mutuelle rouennaise pour l’année 2009 en assurance auto. La baisse de tarif, avec rétroactivité au 1er janvier, décidée en juin 2008 a coûté 40 millions d’euros à la mutuelle. Malgré la concurrence du secteur, la Matmut n’envisage pas de se lancer sur le low cost.

    Matmut assurances, la société qui regroupe les activités d’assurances dommages du Groupe a enregistré en 2008 une baisse de 61% de son résultats social, à 13,8 millions d’euros. Malgré un nombre de contrats en hausse et de nouvelles affaires gagnées, la mutuelle a payé cher sa politique tarifaire pour 2008 et 2009.

    En effet, la Matmut annonçait en juin 2008 une baisse de 2 à 4% des cotisations avec effet au premier janvier 2008 ainsi que des tarifs bloqués pour 2009. Le manque a gagné pour la mutuelle a été de 40 millions d’euros les comptes s’en sont ressentis. Néanmoins, Danile Havis, le PDG a souligné « une bonne année en auto ».

    Mais la forte concurrence qui anime le secteur, particulièrement avec ses futurs partenaires mutualistes que sont la Maif et surtout la Macif, premier assureur auto en nombre de contrat, oblige la Matmut à repenser l’offre auto. Une chose est sûre « nous ne ferons pas de low cost » a réaffirmé Daniel Havis, « en tout cas, pas en bradant les couvertures », avant d’ajouter que la mutuelle réfléchissait à  établir une offre en tenant compte de « l’utilisation et de la zone géographique » du sociétaire. « La réflexion porte sur une gamme plus étendue et surtout plus ciblée pour que l’assuré trouve une garantie plus adaptée à son budget ».

    Pour le moment, rien de plus précis n’a été annoncé, mais la mutuelle semble déjà bien avancée sur le sujet.
    Les débuts « pas trop mal » de l’assurance auto en 2009 – à la différence de la branche habitation, touchée de plein fouet par les évènements climatiques qui rendent cette année « plus tendue » – laissent à penser que des nouveautés pourraient voir le jour en courant d’année ou au début de l’année 2010.