Assurance / Acquisition : Dexia retient sept finalistes pour le rachat de sa filiale turque d’assurance-vie

La banque franco-belge Dexia a retenu sept finalistes sur dix-sept candidats au rachat de sa filiale d’assurance vie en Turquie, Deniz Emeklilik, a affirmé jeudi le quotidien Les Echos.

« Les plus grands assureurs sont présents, parmi lesquels AXA et Groupama, mais la plupart des candidats ne sont pas Français », a déclaré au journal une source proche du dossier. Ces candidats ont jusqu’au 15 avril pour remettre leur offre finale, et la cession devrait être bouclée avant la fin de l’année, précise le quotidien financier.

L’opération inclut également un accord de distribution de produits d’assurance dommage et de prévoyance au sein du réseau de la banque turque DenizBank, filiale de Dexia. Deniz Emeklilik fait partie des actifs que Dexia s’est engagé à céder dans le cadre du plan de restructuration validé par la Commission européenne début 2010.

En 2009, elle a généré un volume de primes de 56M de livres turques (environ 27M d’euros) et 661.000 contrats, selon le rapport annuel de Denizbank, filiale de Dexia. Toujours selon le rapport annuel, la compagnie se classe au 13e rang sur le marché turc de l’assurance vie, avec une part de marché de 2,3%.

Selon les termes de l’accord passé avec la Commission, Dexia s’est fixé comme échéance le 31 octobre 2012 pour la cession de ses activités d’assurance-vie. La mise en Bourse avait également été considérée comme une possibilité.

La Turquie est considérée comme l’un des marchés offrant les meilleures perspectives de croissance en Europe, en banque et plus encore en assurance, où les ménages sont beaucoup moins équipés que dans l’Union européenne.

Paris, 14 avril 2011 (AFP)