Assurance / Acquisition : Axa et Schneider mettent un terme à leur défense croisée en cas d’OPA inamicale

L’assureur Axa et le fabricant d’équipements électriques Schneider Electric ont décidé de mettre un terme à leur alliance initialement destinée à contrer une offre d’achat inamicale, selon un communiqué de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Le protocole d’accord, conclu le 15 mai 2006 entre les deux groupes, était reconductible chaque année par tacite reconduction. Il « prendra fin au terme prévu, soit le 15 mai 2012 », a précisé mardi l’AMF. Il prévoyait notamment le « maintien de participations réciproques stables » : Axa s’engageait à conserver au minimum 2.583.300 actions Schneider qui, de son côté, devait détenir au moins 8.816.681 actions de son partenaire.

Les parties avaient également « consenti des options d’achat mutuelles en cas de changement de contrôle inamical du capital de l’un d’entre eux », selon le document transmis à l’AMF en mai 2006 à l’occasion de la signature du protocole d’accord.

Paris, 27 déc 2011 (AFP)