Assurance Accident Suisse : Les personnes affectées à un nouveau poste de travail présentent un risque d’accident supérieur à celui de leurs collègues de travail

    regimes-speciaux-ouvriersLes personnes affectées à un nouveau poste de travail présentent un risque d’accident supérieur à celui de leurs collègues de travail. Pour les travailleurs temporaires, ce risque est même deux fois plus important que pour la moyenne des assurés de la Suva. La Suva a donc mis sur pied une campagne de prévention, «Travail temporaire dans les entreprises de production», en vue de diminuer de 10 % la fréquence des accidents des travailleurs temporaires.

    En 2008, la classe de risque «prêt de personnel» présentait une fréquence de 241 accidents pour 1000 travailleurs. Comparée à celle du secteur de la construction (197 accidents pour 1000 travailleurs) – pourtant réputé comme secteur à risque élevé – la fréquence chez les travailleurs temporaires est de 50 % plus élevée. De plus, le nombre de travailleurs temporaires assurés auprès de la Suva a plus que doublé, ces 10 dernières années. Il n’en fallait pas plus pour que la Suva lance une nouvelle campagne de prévention s’adressant directement aux employeurs et cadres des entreprises de construction ainsi qu’à leur personnel temporaire.
    Formation et information vitales

    La campagne s’articule autour de trois axes fondamentaux: les supérieurs sont responsables de la sécurité des temporaires au même titre que de celle de leur propre personnel; les temporaires, souvent affectés à des tâches qu’ils ne connaissent pas, doivent être mis au courant comme chaque nouveau collaborateur; enfin, des conventions doivent absolument être conclues avec l’entreprise de prêt car la définition des profils d’exigence et des équipements de protection requis constitue un point fondamental pour la sécurité.

    Pour appuyer sa campagne, la Suva va intensifier ses contrôles sur les chantiers afin de mieux et plus rapidement discerner les disfonctionnements. Elle placera également des affiches «10 différences» sur divers sites de construction. Ces affiches mettent en scène un travailleur temporaire et un travailleur fixe dûment outillés: entre les deux, aucune différence; aucune raison donc de traiter le travailleur temporaire différemment. Avec cette campagne, la Suva veut faire diminuer la fréquence, le nombre et le coût des accidents des travailleurs temporaires, ce qui, finalement, profite directement aux entreprises assurées sous la forme de réduction de primes.
    La vision «250 vies»

    Les travaux en hauteur, sur les principaux axes routiers, dans la construction ou en forêt, impliquent un important risque d’accident. En Suisse et dans ces domaines en particulier, il se produit près de 100 accidents mortels chaque année. La Suva et les autres organes officiels de contrôle se sont fixés comme objectif de diviser ce nombre par deux jusqu’en 2015 et de «sauver» ainsi 250 vies. Le lancement d’une vingtaine d’initiatives dans le cadre d’une stratégie duale – mesures systématiques et mesures comportementales – doit permettre d’atteindre cet objectif. La campagne «Le travail temporaire dans les entreprises de production» est l’une de ces initiatives.