Assistance : moins de dossier auto, mais plus de services à la personne cet été

L’assistance enregistre une légère baisse de son activité pour l’été 2014, avec un recul de 2% du nombre de dossiers traités, principalement à cause de l’automobile.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas forcément pour l’assistance. Ainsi, l’été 2014 aura été moins mouvementé que l’été 2013 avec une baisse globale de 2% des dossiers traités. Entre juillet et août 2014, les sociétés d’assistance membres du Syndicat national des sociétés d’assistance (SNSA) ont ainsi enregistré de fortes disparités entre les différentes branche de l’assistance, malgré un nombre de dossier passant sous la barre de 1,5 million (1.460.379 dossiers).

Dans le détail, l’assistance auto recule et tire les chiffres vers le bas. Représentant à lui tout seul 1.134.675 dossiers d’assistance (78% des dossiers traités), le secteur de l’auto accuse un recul de 3,5% en activité comparativement à 2013. Les assisteurs expliquent cette baisse par plusieurs facteurs. “Les français se sont déplacés moins loin avec leur véhicule. 90% de nos interventions se sont déroulées dans l’Hexagone“, détaille Nicolas Gusdorf, président du SNSA, dans un communiqué. Autre raison invoquée, la douceur du climat. Sans pic de chaleur ni orages intenses, les véhicules ont connu moins de panne.

Boom des services à la personne

Parallèlement, les dossiers médicaux (+1,73%) et les services à domicile (+4,9%) ont augmenté sur la période.
Pour les dossiers médicaux, 59.896 sur l’été, soit 4% du total, là encore les assisteurs ont constaté les effets de la crise puisque les interventions ont été plus fréquentes dans les pays frontaliers de la France. Toutefois, les Etats-Unis, le Canada et la Thaïlande restent des destinations prisées des Français. Les coûts médicaux y étant élevés, les assisteurs travaillent à faire baisser cette charge par un système de réseaux locaux.
Enfin, concernant les services à domicile, 256.808 dossiers, 18% de l’activité environ, le SNSA pointe une sollicitation chaque année plus grande des services à la personne, qui ne sont pas sensible aux saisons, mais représente une aide “pour de nombreuses familles touchées par un contexte démographique et sociologique faisant naître des besoins grandissants d’accompagnement au quotidien“.

Une aubaine pour des sociétés d’assistance qui cherchent à sortir de la dépendance au secteur de l’automobile.

Retrouvez notre dossier spécial assistance sur News Assurances Pro