Assistance auto : Le dépannage depuis son téléphone portable avec Mondial Assistance

    Mondial Assistance passe la vitesse supérieure et lance sa solution de « e-dépannage » sur téléphone mobile. Premier assisteur à avoir lancé sa solution de Missionnement Informatisé du Réseau d’Assistance (MIRA) en 2007, Mondial Assistance franchit une nouvelle étape en proposant désormais à ses prestataires une solution 100 % mobile.

    Une connexion permanente avec les prestataires

    Dès réception d’une demande de secours d’un automobiliste, le chargé d’assistance mobilise le réseau de dépannage remorquage de Mondial Assistance, par envoi électronique de données directement sur le téléphone mobile du dépanneur.
    En retour, ce dernier confirme à Mondial Assistance son délai d’intervention qui est transmis par SMS à l’automobiliste.
    Ce nouveau système ne nécessite aucun investissement financier, ni aucune formation pour les prestataires, puisqu’un simple téléphone portable suffit.

    Désormais, 100 % mobile

    « Notre solution est deux fois 100 % mobile, renchérit Pascal Fanton, Directeur des Opérations du Pôle Banques & Assurances.
    – 100 % Mobile parce que c’est une solution qui fonctionne sur l’ensemble des téléphones portables (Iphone, Blackberry, Googlephone, ou tout mobile du marché dès lors qu’il est connecté à internet)
    – 100 % Mobile parce que notre stratégie c’est d’être à portée de mains du dépanneur, où qu’il soit, plutôt que liés au système embarqué de son véhicule.
    C’est aussi deux fois plus de qualité de service, parce que avec ce système, c’est 100 % du réseau de prestataires qui est connecté et 100 % des clients qui sont concernés et satisfaits ».

    Une solution déployée sur l’ensemble du territoire

    Dès le 25 juin, la solution sera disponible dans sept départements français (dont Paris, la Meurthe et Moselle et l’Hérault, …), puis, déployée de manière progressive sur l’ensemble du territoire, dès la rentrée. Grâce à ce nouveau dispositif, Mondial Assistance renforce le pilotage de son réseau de dépannage et vise 350 000 e-dépannages en 2010.

    Selon communiqué