Communication interne : Quand le réseau social d’entreprise remplace l’intranet

    Voilà trois ans que la fusion entre le groupe Mornay et le groupe D&O se préparait. Klésia est née. Elle regroupe 2.700 salariés répartis un peu partout en France, dépendants de 18 conventions collectives.

    Afin de communiquer en Interne, les partenaires ne se sont pas reposés que sur les neuf numéros de la lettre d’information envoyés entre octobre 2011 et juillet 2012 aux salariés. Ils ont joué la carte d’internet et des réseaux sociaux.

    « Les employés entendaient de nouveaux noms de responsables sans les connaître, de futurs collègues se trouvant sur d’autres sites. Le réseau social permet de mettre une photo et un CV sur nom, » commente Jean François Rimoux, directeur de la communication chez Klesia.

    Ce réseau social est en service depuis le rapprochement effectif, le 4 juillet dernier, il est donc trop tôt pour tirer les conclusions de la mise en place de ce que le communiquant décrit comme « une sorte de Facebook interne, pour leur permettre de se découvrir les uns les autres. » Et pas que, puisque l’application permet aussi de réaliser des visites virtuelles des différents locaux du groupe.

    Le site Focus RH, dans un article daté de juin dernier, rappelle que la Société Générale et BNP Paribas sont équipés d’outils équivalents. Pour des entreprises situées dans plusieurs pays et parfois sur des fuseaux horaires différents, le caractère instantané des échanges produits sur ces réseaux permettent aussi la prise de décision rapide.

    Par ailleurs, ce réseau social d’entreprise permet aussi de s’écrire, d’une manière moins formelle qu’on le ferait par courrier ou par mail, échanger « parfois dans un cadre extraprofessionnel, » sourit Jean François Rimoux. « Ils sont habitués à utiliser ce genre d’outils dans un cadre personnel. Mais c’est de cette manière qu’ils apprennent à travailler ensemble et de manière plus agréable. C’est aux salariés de faire vivre ce réseau. »

    L’outil se propage de plus en plus dans les entreprises et remplace peu à peu le traditionnel intranet et les informations personnelles et professionnelles remplacent peu à peu la simple adresse mail. Par ailleurs, de plus en plus d’entreprises chargent une personne du service RH de la responsabilité de ces réseaux internes, d’après un rapport sorti au printemps par des étudiants du CELSA, sous la direction de Vincent Berthelot, fondateur de Conseil Web Social. Et loin devant la mise en relation, pour 40% des personnes interrogées, c’est la facilité d’échanger des documents et informations qui vient en tête des apports plébiscités par 68% des personnes interrogées.