APRIL Assurances : Lancement d’une Fondation APRIL Santé Equitable pour “prendre la parole” dans les débats sur le système de santé

Créée en décembre 2008, la Fondation APRIL Santé Equitable est officiellement lancée. Les objectifs sont autant l’information du grand public que la promotion d’une nouvelle réflexion sur un système de santé « qui court à sa perte » pour Patrick Petitjean, PDG du Groupe APRIL.

Le lancement officiel de la Fondation APRIL Santé Equitable s’est fait lors d’une conférence de presse à Paris, vendredi 27 mars.
Pour expliquer un concept de « santé équitable » que l’assureur vient de créer, Jean-Pierre Claveranne, vice-président de la Fondation, professeur des universités, directeur de laboratoire et expert judiciaire près de la cour d’appel de Lyon notamment, a avancé des idées de « santé pour tous » et de « sortie d’une vie médicalisée ». L’idée est de repenser la perception du système de soin, des remboursements et du rôle des organismes de complémentaire santé.
Si, entre 1993 et 2008, une cotisation annuelle pour une complémentaire santé est passée de 150 à 480 euros, c’est bien la preuve, pour les représentants de la fondation, que le système et le mode de vie ont été bouleversés et connaîtront encore des mues.

Pour mieux se lancer, la Fondation a présenté une étude réalisée sur des assurés santé d’APRIL, en complémentaire individuelle comme collective à propos des consultations médicales, actes presque banals de dépenses de santé.
Et les chiffres ont confirmé les dérapages entrevus. En résumé, les assurés ne connaissent peu ou pas les prix, et consomment selon les couvertures proposées !
Dans le détail, la Fondation s’est aperçue que « la fréquence des recours augmente avec le niveau de garanties offert par l’assurance complémentaire, que le contrat soit individuel ou collectif et ceci […] particulièrement pour les consultations de spécialistes ».

Informer et sensibiliser le grand public

Hors actes remboursés à 100% par la Sécurité Sociale, invisibles pour APRIL qui base son étude sur ses propres remboursements, le coût moyen par contrat en consultations de généralistes et de spécialistes est au-dessus des tarifs conventionnés. Et, sans surprise, plus les contrats sont généreux en remboursements, plus les coûts s’envolent.

La Fondation APRIL Santé Equitable entend donc rendre responsable le citoyen à défaut de sensibiliser le praticien. Que l’assuré devienne « entrepreneur de sa santé » les coûts sur les dépenses de santé, sur la sécurité sociale et son organisme de complémentaire biasseront mécaniquement… tout comme les cotisations futures. Là naît sûrement l’idée de “santé durable”…

Pour ce faire, la Fondation, veut informer ses clients et futurs clients. Comme ses concurrents, APRIL se lance donc dans une opération d’information – prévention – promotion par le biais d’un organisme déconnecté des enjeux commerciaux et contrôlé par un Comité Scientifique et d’Ethique pour les cinq à venir. A défaut d’objectifs clairs, les concepts sont séduisants.

www.fondation-april.org

Retrouvez le communiqué de lancement sur notre site ici