Aon diminue le financement de la retraite de ses employés

    0

    La filiale britannique du groupe d’assurances américain Aon a annoncé mercredi son intention d’abaisser sa contribution à la retraite de ses 5.000 employés, pour réduire ses coûts, les obligeant à augmenter leur propre contribution s’ils veulent maintenir leur niveau de retraite.

    Jusqu’à présent, les employés d’Aon versaient 2% de leur salaire dans le plan de pension, et Aon entre 6 et 12% en fonction de l’âge de l’employé, les plus âgés percevant le maximum. Aux termes du nouvel arrangement, Aon paiera 6% quel que soit l’âge de l’employé si celui-ci maintient son versement de 2%. Les employés âgés de plus de 50 ans pourront toutefois continuer à bénéficier d’un versement de 12% d’Aon, si eux-mêmes portent leur contribution à 8%.

    Aon, tout en reconnaissant que “les temps sont durs pour les employés” et que ses décisions risquaient d’aboutir à une baisse de salaire pour ceux qui privilégieront le maintien du montant de leur retraite, a indiqué dans un communiqué préférer prendre ce genre de mesures de long terme contre la crise, plutôt que de lancer des gels de salaires ou des réductions d’horaires forcées.

    “Cette approche reconnaît que les employés préfèrent garder leur paie et  effectuer des choix”, indique la compagnie, qui souhaite ainsi “réduire ses coûts fixes”. Ros Altman, un spécialiste des retraites et par ailleurs gouverneur de la London School of Economics, a remarqué qu’une des activités d’Aon est de conseiller les entreprises sur leurs fonds de pension, et qu’on pouvait donc s’attendre à une multiplication de ce type de révision au Royaume-Uni.

    AFP