Allianz dévoile un sondage sur la confiance des Européens et des Américains

    1

    Allianz dévoile la seconde édition du sondage sur la confiance des Européens et des Américains. Globalement, les Suisses sont les plus optimistes, et les Américains les plus inquiets.

    Les Français inquiets sur la situation globale en France mais plutôt confiants dans leur situation personnelle
    Les Français ont une vision de la situation générale de leur pays plus négative qu’en mai dernier : 65% des personnes interrogées pensent que la situation globale est actuellement mauvaise, voire très mauvaise, contre 53% en mai. Ils sont également plus préoccupés pour l’année à venir (64% fin octobre contre 58% en mai). La tranche des 30 à 49 ans est nettement plus pessimiste avec 71% d’inquiets (69% pour les plus de 50 ans).

    Les trois principaux sujets de préoccupation des Français sont la sécurité de l’emploi (78%), la situation économique (74%) et le régime obligatoire de retraite (72%). Viennent ensuite la situation des marchés financiers internationaux (69%), puis le système de santé et le risque de dépendance (62%). La qualité du système d’éducation et la protection de l’environnement sont les deux seuls sujets pour lesquels ils sont encore confiants (58% et 46% ne se disent pas inquiets).

    En ce qui concerne leur situation personnelle ou leur avenir proche, près de la moitié des Français restent plutôt positifs. Les plus jeunes sont même plus confiants qu’il y a 6 mois (61% des 15 à 29 ans en octobre contre 58% en mai). Globalement, 78% des sondés se sentent bien chez eux et 53% ne sont pas inquiets pour leur situation familiale. Ils sont par contre préoccupés à titre personnel par la situation des marchés financiers (65%) et par le montant de leur retraite (62%). Ils sont également 10% de plus qu’en mai à s’inquiéter pour leur emploi.

    Pour cette seconde édition, les Français considèrent que la crise financière actuelle a un impact négatif sur leur situation personnelle (20 à 27% sur leur assurance vie, leurs crédits, leurs investissements). Elle accroît l’inquiétude de 59% d’entre eux en ce qui concerne leur retraite. Enfin, la crise financière influence fortement leurs projets d’investissement : 42% prévoient d’augmenter leurs montants d’épargne en cash sur leur(s) compte(s) bancaire(s).

    Le point de vue des Européens et des Américains
    Au niveau international, les Hongrois sont les plus pessimistes et les Suisses les plus optimistes, tant en ce qui concerne la situation actuelle de leur pays (4% vs 54%) que son avenir (15% vs 47%). Tous les citoyens des pays consultés lors du premier sondage en mai 2008 affichent une perte de confiance globale. L’inquiétude augmente : les Italiens (-12%), sont également beaucoup plus inquiets pour leur situation personnelle (-12%) de même que les Grecs (-11%). Seuls 14% des Autrichiens sont aujourd’hui confiants dans la situation économique de leur pays et 13% dans la sécurité de l’emploi, alors qu’ils étaient 36% et 32% en mai dernier. Les mêmes craintes concernant l’emploi se constatent en France, en Allemagne, en Italie et en Russie.

    Perte de confiance générale dans les marchés financiers
    La perte de confiance dans les marchés financiers est le point commun entre tous les pays concernés par le sondage, avec les pourcentages de confiance les plus bas en Russie (6%) et aux Etats-Unis (7%). Tous sont inquiets de l’impact de la crise financière sur leur situation personnelle, avec un même sujet de préoccupation : le régime des retraites. Les plus inquiets sont les Grecs (66%) et les moins inquiets les Suisses (31%). En ce qui concerne leurs placements, les personnes interrogées se déclarent plus prudentes et beaucoup d’Européens prévoient d’augmenter leurs liquidités ou d’investir plus dans des produits sécurisés du type assurance vie ou obligations d’état.

    En tant qu’acteur de l’assurance et de la finance, le groupe Allianz attache une très grande importance aux attentes de chaque citoyen. Ce sondage représentatif a été mené par Allianz en octobre et novembre 2008, en coopération avec GfK Market Research. L’étude est basée sur des interviews téléphonique auprès de 1.000 personnes de 15 ans et plus dans chacun des 9 pays suivants : Allemagne, Autriche, Etats-Unis, France, Grèce, Hongrie, Italie, Russie, Suisse.

    La première édition du sondage international Allianz sur l’indice de confiance des citoyens avait été conduite en mai 2008 dans 10 pays d’Europe : Allemagne, Croatie, Espagne, France, Grèce, Italie, Portugal, Russie et Turquie.

    Comments are closed.